C’est au début des années 50 que le Docteur Dubois créée la première classe à l’hôpital, précisément dans le service de Pédiatrie de l’Hôpital St Pierre à Bruxelles.

«Plus de 30 années plus tard, en 1982, Anne-Marie Lamfalussy et de Chantal Legrand constatent l’absence d’écoles semblables dans bon nombre d’hôpitaux. Elles créent alors «l’école à l’hôpital», nous confie Françoise Perssons, directrice nationale d’EHD. «Mais rapidement elles constatent que les enfants qui quittent l’hôpital ne sont pas forcément aptes à reprendre le chemin de l’école. Elles mettent alors sur pied un suivi à domicile par des professeurs diplômés partout dans la partie francophone du pays. L’École à l’Hôpital et à Domicile est encore une association peu connue. Elle s’occupe pourtant de 250 élèves, et rassemble près de 450 bénévoles à Bruxelles et en Wallonie. Cette équipe agit un peu comme une sorte d’équipe de secouristes de l’enseignement, qui opère en deuxième ligne de notre système scolaire pour permettre aux jeunes malades de ne pas décrocher.»Chaque année, ce sont plus de 6 000 heures de cours qui sont prodiguées à domicile pour des élèves malades (80%) et le reste pour des élèves malades à l’hôpital ou en institution.«Ce sont essentiellement les parents dont l’enfant ne peut se rendre à l’école pour des raisons de santé qui font appel à nous» confie Agnès Lebrun, responsable de l’antenne tournaisienne. «Et nous, de notre côté, mettons en rapport «enseignants-bénévoles» et enfants. Notre objectif est triple. Il y a bien évidemment le soutien scolaire qui vise toujours à la réintégration dans la classe. Ensuite, il y a le soutien psychologique et le soutien social. À cet effet, nous sommes sans cesse à la recherche de nouveaux enseignants pour venir renforcer notre équipe.»

Infos pratiques: 069 21 15 12 tournai@ehd.be