ÉLECTIONS 2019

VIDÉOS | Les candidats namurois face à nos mots-clés: «Cumul»

VIDÉOS | Les candidats namurois face à nos mots-clés: «Cumul»

- BELGA

Ecolo, le PTB et Défi prônent un décumul intégral. PS, MR et le cdH mettent, avec des nuances, en avant la plus-value d’une expérience locale.

AVANT DE LIRE

La preuve par neuf en province de Namur: la campagne déclinée en mots-clés

À l’entame de la campagne électorale, nous avons invité dans notre studio de l’Avenir à Bouge, les têtes de liste MR, PS, cdH, Ecolo, Défi et PTB, pour la Chambre et les deux circonscriptions régionales en province de Namur.

Nous leur avons soumis neuf mots-clés. Il s’agit de neuf mots qui, à nos yeux, portent sens dans le cadre des élections du 26 mai 2019, tant pour le niveau fédéral que régional.

Pour chaque mot dévoilé, un seul candidat avait le droit de s’exprimer pendant une minute maximum, et ce, au terme de 20 secondes de réflexion et de concertation avec les deux autres candidat.e.s de la liste.

Objectif: favoriser au maximum la spontanéité et contraindre les candidats à se concentrer sur l’essentiel.

+ Tous les mots-clés sont regroupés sur www.lavenir.net/lapreuveparneuf

Aujourd’hui: le mot «cumul»

Décumul intégral ou tempéré

Communion de vues entre Ecolo, Défi et le PTB. Ces trois partis estiment que le décumul doit être intégral entre un mandat de parlementaire et une fonction exécutive à l’échelon local. Un décumul qu’ils envisagent tant à la Région, où des mesures limitatives ont déjà été adoptées, qu’au Fédéral, où rien de tel n’existe.

Une position revendiquée pour des raisons financières, de conflit d’intérêt mais aussi fonctionnelles: député est une fonction qui mérite d’être exercée à plein-temps.

Au MR, au cdH et au PS, on parle aussi de décumul, mais on le tempère. Au nom, principalement de l’intérêt qu’il y a de disposer de l’expérience de mandataires locaux au sein de l’enceinte parlementaire. Au cdH, on se dit satisfait des règles actuelles, au PS, on met plutôt l’accent sur la nécessité de limiter le cumul financier tandis que le MR met l’accent sur l’impossibilité de cumuler pour des bourgmestres de villes de 50 000 habitants et plus.

Ecolo

Défi

PTB

MR

cdH

PS

+ Prolongez ces interviews dans L’Avenir Namur, sur tablette, smartphone ou PC