BRUXELLES

La culture accessible à tous: un accord entre Bozar et les Maisons de quartier

La culture accessible à tous: un accord entre Bozar et les Maisons de quartier

Photo News

Bozar et les Maisons de quartier de la Ville de Bruxelles ont conclu jeudi un accord de partenariat qui vise à renforcer l’offre culturelle et l’accessibilité aux arts et à la culture pour les habitants de Bruxelles, en particulier les isolés et les plus défavorisés d’entre eux.

Concrètement, le partenariat, validé par la signature du directeur général de Bozar, Paul Dujardin, et du bourgmestre de la Ville de Bruxelles Philippe Close, démarrera en septembre prochain, et, dans un premier temps, pour un an. Bozar mettra des espaces à la disposition de ce public des Maisons de Quartiers et proposera des tickets gratuits pour des expositions et des concerts.

Plus précisément, Bozar distribuera 500 tickets pour les concerts Bozar Music. Il proposera, avant l’ouverture de la saison, une sélection de dix concerts.

Il offrira également 750 tickets pour des expositions produites par ses soins. Ces tickets pourront prendre la forme de Pack (visite guidée + tickets d’entrée pour des groupes de 10 à 15 personnes).

La Ville accordera à cet effet un subside de 25.000 euros à l’opérateur culturel.

Pour le directeur-général de Bozar, Paul Dujardin, ce partenariat rencontre le souhait d’abattre les murs d’une institution qui a vu son public croître dans des proportions importantes au cours des dix dernières années. L’objectif est de faire du Palais des Beaux-Arts, un lieu et un moment de rencontre pour tous les publics et de favoriser celle des artistes professionnels et des acteurs du milieu socio-culturel. Autre intention sous-jacente d’un partenariat qui s’inscrit dans une perspective de long terme, aux yeux du directeur-général: mieux connaître le vécu des différents quartiers de la ville pour orienter le projet culturel de Bozar.

D’après Philippe Close, après le cinéma Palace, Bozar devient la deuxième institution culturelle avec laquelle la Ville s’engage dans un partenariat de ce type. L’objectif des autorités communales est de donner l’envie de quitter son quartier à un public qui n’est pas fort tenté de le faire.