Au PS, si jean-Marc Delizée est dans une position moins confortable, héritant de la 2e place, on notera surtout la mise en évidence de Jules Eerdekens à la 1re suppléance.