PEOPLE

Festival de Cannes | Une première montée des marches un peu fade

Des stars en retard, une montée des marches express et des starlettes L’Oréal… La première montée des marches de ce 72e Festival de Cannes n’avait pas le glamour espéré. Heureusement, il y avait Angèle

Le 72e Festival de Cannes s’est ouvert hier soir avec la projection de «The Dead don’t die». Hormis l’équipe du film de Jim Jarmusch, le public n’a pas eu grand-chose à se mettre sous la dent. Bill Murray, Adam Driver, Selena Gomez, Tilda Swinton et Chloé Sevigny étaient très en retard sur le planning, la faute à un embouteillage de limousines.

Du coup, l’équipe a dû monter les marches au pas de course et le public a à peine eu le temps d savourer.

Certes, le jury composé de Robin Campillo, Pawel Pawlikowski, Yorgos Lanthimos, Alice Rohrwacher, Enki Bilal, Maimouna N’Diaye, Kelly Reichardt, du président Alejandro Gonzalez Inarritu et Elle Fanning était très disponible et a joué le jeu mais les autres personnalités présentes faisaient peine à voir.

Mis à art quelques mannequins internationaux comme Romee Strijd, Izabel Goulart et Alessandra Ambrosio, les stars ne se pressaient pas en ce premier jour de festival.

Et ça ne risque pas de s’améliorer vu que la plupart des Américains boudent le festival. On attend donc avec impatience le passage de Leonardo DiCaprio et Brad Pitt («Once Upon a Time in Hollywood») ou encore la venue d’Elton John pour «Rocket Man» (hors compétition).

Angèle: l’étincellante lumière

 

Festival de Cannes | Une première montée des marches un peu fade
AFP

La seule éclaircie est venue de notre compatriote Angèle. La chanteuse était sur la Croisette pour rendre hommage à Agnès Varda.

 

 

 

Lors de la cérémonie d’ouverture, emmenée par un Édouard Baer un peu plus brouillon que l’année dernière, elle a interprété « Sans toi », la chanson écrite par Michel Legrand pour le film « Cléo de 5 à 7 ».

 

 

 

Festival de Cannes | Une première montée des marches un peu fade
Photo News
Un moment presque aussi émouvant que celui offert par Vanessa Paradis interprétant «Le Tourbillon de la vie» face à une Jeanne Moreau en larmes.