BRUXELLES

Tract électoral racoleur, une volée de bois vert pour les écolos

Le tract d’Écolo était la sortie de route attendue par ses adversaires pour relancer la campagne.-

Après la bourde du MR, la vidéo des jeunes cdH du Brabant wallon, voici la boulette de la section Ecolo de Saint-Josse.

+ À LIRE AUSSI | Ecolo a ordonné le retrait du tract polémique sur la liberté de culte

On dirait bien que la campagne électorale vient de passer un cap. Après la bourde du MR chez le boucher de Floreffe, la vidéo maladroite des jeunes cdH du Brabant wallon qui promènent Mirza, voici que ce sont les verts qui agitent la toile électorale.

La raison ? Un tract (oui on en distribue encore) distribué ce matin sur le marché de Laeken par la section Ecolo de Saint-Josse. Ce dernier a été épinglé sur Twitter par Michel Henrion.

Ce tract, signé par les élus bruxellois Zoé Genot et Ahmed Mouhssin, invite la population à une conférence sur la place du culte à Bruxelles. Rien de bien méchant sauf que lorsque l’on retourne le tract, on découvre les positions des différents partis sur la liberté de culte à Bruxelles. Port du voile, abattage, cours de religion, quatre questions sont posées et le logo du parti est apposé en dessous du «oui» ou du «non» en fonction de son programme.

Exemple, à la question autorisez-vous le port du foulard à l’école par les élèves ? Ce sera oui pour le PTB et Ecolo, et non pour MR, DéFi, PS et cdH. On remarquera donc que sur ce tract, Ecolo répond «oui» à toutes ces questions sensibles. Enfin, à la fin du document, il est précisé que Ecolo est en faveur de «l’abattage sans étourdissement».

Bref, il n’en fallait pas plus pour que la toile électorale s’agite. Communautarisme, racolage, les Verts reçoivent une volée de bois vert de la part des autres candidats et des électeurs.

«Nous sommes à un moment-clé de la campagne. Les masques d’Ecolo sont tombés», a réagi auprès de l’agence BELGA le ministre fédéral sortant Denis Ducarme (MR), tête de liste à la Chambre dans le Hainaut. Dénonçant l’attitude de la «gauche communautariste», il a fustigé les «accommodements raisonnables» plaidés par les écologistes ainsi qu’une atteinte à «la neutralité de l’Etat» et au «vivre ensemble que rend possible la neutralité».

«On peut pas y croire!! C’est un Fake dites?! «, a lancé le député Georges Dallemagne, tête de liste bruxelloise cdH à la Chambre.

Deuxième sur la liste DéFI à la Chambre, Sophie Rohonyi parle de «honte». «Ecolo pris en flagrant délit de communautarisme et de mensonge, car Ecolo a soutenu l’interdiction de l’abattage rituel sans étourdissement en Wallonie», a-t-elle dit.

 

 

 

 

Alain Maron, tête de liste régionale, a bien tenté d’éteindre le feu sur Twitter en annonçant que le tract serait retiré mais le mal était fait.

«Ce tract n’a en effet pas été avalisé par Ecolo BXL avant sa diffusion et ne l’aurait pas été. Ce n’est clairement pas notre façon de faire campagne. Nous misons sur la nuance et le dialogue, par sur les clichés ni le communautarisme.»