Assassinat de Valentin Vermeesch | «S’il a tenu 15 secondes en apnée, c’est beaucoup»

Assassinat de Valentin Vermeesch | «S’il a tenu 15 secondes en apnée, c’est beaucoup»

«Vu le stress dans lequel il devait être, s’il a tenu 15 secondes en apnée, c’est beaucoup…» Heymans

L’autopsie du corps de Valentin a parlé. L’eau étant à 9°C, Valentin aurait pu mourir d’une «mort cardiaque réflexe».