Cinq tubes de Doris Day

Doris Day 1967 © 1978 David Sutton Reporters/MPTV Reporters/MPTV

Doris Day n’a pas été qu’actrice. Elle a eu une longue carrière de chanteuse, avec quelques tubes à la clé, dont le fameux «Que sera, sera» en 1956.

Sentimental Journey (1945)

 

Son premier tube, dont la sortie coïncide avec la fin de la Seconde guerre mondiale. Il a été considéré comme une sorte d’hymne de la fin de la guerre par de nombreux vétérans.

 

Love Somebody (1947)

 

 

 

Son troisième numéro un aux États-Unis, chanté en duo avec Buddy Clark.

A Guy is a Guy (1952)

 

 

 

Une vieille chanson anglaise datant de 1719 et retravaillée par Oscar Brand. La version de Doris Day sera n°1.

Secret Love (1953)

 

 

 

Un morceau qui figure dans le film Calamity Jane, sorti en 1953, et qui sera aussi numéro un aux USA.

Que Sera, Sera (Whatever Will Be, Will Be) (1956)

 

 

 

Cette chanson écrite par Jay Livingston et Ray Evans ne sera pas numéro un mais reste le tube de Doris Day le plus connu à travers le monde. Elle la chante dans L’homme qui en savait trop, d’Alfred Hitchcock.

 

 

Titre bonus: Perhaps, perhaps, perhaps (1964)

Il s’agit de la version anglaise de Quizás, quizás, quizás, chanson en espagnol que l’on doit au Cubain Osvaldo Farrés. Les paroles anglaises sont de Joe Davis. Bing Crosby et Nat King Cole l’ont chantée avant elle.

 

 

 

 

 

Nos dernières videos