ARLON

Arlon: le Sud se mouille pour l’hôpital

Les Arlonais se seront mouillés! Avec un temps à ne pas mettre un malade dehors, la marche de soutien à l’hôpital d’Arlon n’aura pas été un flop ce samedi matin! Ceci dit, on était bien loin des 2000 personnes annoncées et des 3000 des précédentes éditions.

Le bourgmestre revigoré a annoncé au perron du Palais où s’est terminée la marche sur la place Léopold: «La police annonce 1500 personnes! Merci!» Il devait sans doute s’agir de policiers arlonais, car chacun s’accordait à dire qu’ils n’étaient jamais là! Peut-être 800? Ce qui satisfaisait les organisateurs avec ce temps pourri. Les courageux présents, parce qu’il fallait l’être, témoignent de tout l’émoi que suscite cette délocalisation à Houdemont!

En réalité, de très nombreuses personnes âgées, peu de jeunes… Henri, 14 ans, ne comprend pas ce choix: «C’est une perte économique et écologique, cela doit être à Arlon, car il y a la plus grande majorité de la population».

Par souci d’équité électorale, seul Vincent Magnus s’exprimera au nom des communes d’Attert, Messancy, Aubange et Arlon. Il scandera un «Bon sang, Virton, Bastogne, Libramont, réveillez-vous!»

Le citoyen Roger Heinen de ranger son parapluie: «On a retiré la Défense d’Arlon, on sait ce qu’on a à faire aux élections!»