FOOTBALL

Quatrième défaite de rang pour le Standard, battu par Gand dans les arrêts de jeu

Les Gantois se sont offert le scalp d’un Standard déforcé dans les dernières secondes du match d’ouverture de la 8e journée des play-off 1, vendredi soir. Il s’agit de la quatrième défaite d’affilée pour les Rouches.

Après un début de match animé de chaque côté, Dejaegere a donné l’avance à Gand au quart d’heure en profitant de la passivité de la défense des Rouches.

Le Standard a mis quelques minutes avant de se remettre de ce but mais a très bien réagi en égalisant à la demi-heure par l’intermédiaire de Bastien.

Deux buts qui n’ont pas réussi à emballer une première mi-temps brouillonne et hachée par de nombreux arrêts de jeu.

À la sortie des vestiaires, la rencontre a repris sur un faux rythme. Malgré deux belles occasions liégeoises, ce sont les Gantois qui sont parvenus à tirer leur épingle du jeu grâce à une réalisation de Jonathan David.

À peine monté au jeu, Lestienne a rétabli l’égalité à dix minutes de la fin et redonné l’espoir aux siens. Poussés par leur public, les Liégeois ont tenté d’arracher la victoire en fin de match. En vain. Au contraire, c’est Gand qui a décroché les trois points à la dernière seconde de la rencontre grâce à David, auteur d’un doublé.

Au classement, le Standard reste coincé à la quatrième place, derrière l’Antwerp, tandis que Gand reste sixième mais revient à un point d’Anderlecht, qui doit encore jouer ce dimanche.

Une ovation pour Jean-Michel Saive

Quatrième défaite de rang pour le Standard, battu par Gand dans les arrêts de jeu
Photo News
Après avoir fait ses adieux au monde du tennis de table ce jeudi à Auderghem, où il a affronté l’Étoile Basse-Sambre avec son club Logis, Jean-Michel Saive est passé par Sclessin ce vendredi soir.

Le meilleur pongiste belge de tous les temps a donné le coup d’envoi de la rencontre et, pour l’occasion, le public du Standard lui a réservé une chaude ovation.

Le désormais ex-pongiste de 49 ans a également été chaleureusement salué par Michel Preud’homme et Éric Deflandre.

Vêtus de masques rouges et blancs, les jeunes de l’Académie du Standard ont également réalisé une campagne contre la discrimination dans le football.

Les compositions