Pour Luc Gustin, le président du conseil de police, le comité de concertation de base d’hier n’était qu’un prétexte pour déposer le préavis de grève.