Le processus de dialogue, que permet notamment la réunion d’hier soir, la société Greensky s’en dit demandeuse. «Elle permet d’identifier les choses qui ne sont pas nécessairement toujours mesurées pendant l’étude d’incidence, note François Thoumsin.