Les importants travaux lancés fin 2018 dans la rue Reuter ont contraint le marché bio qui se tenait dans l’ancien commissariat de police, à déménager en dehors de la ville.

Désormais installé à l’Espace Milan, Drève des Espagnols, non loin de la caserne des pompiers et du quartier Callemeyn, le marché y a trouvé ses marques et se verrait bien y rester. «Tout le monde est heureux ici. L’accès est plus facile pour les maraîchers, plus sécurisé pour les enfants qui peuvent courir sans danger dans ce lieu entouré de verdure. Il y a des toilettes et un espace pour le bar. On y voit venir une nouvelle clientèle, même si les personnes plus âgées ou non motorisées ne viennent plus ou moins souvent», précise Arthur Tibesar, membre de la locale Aubépine de Nature et Progrès, chargé de vérifier la certification bio des producteurs présents et responsable du bar. Certes, la halle est plus petite et les maraîchers ont dû se serrer un peu. Mais le lieu est davantage ouvert et lumineux, le rendant plus agréable. Le marché bio rassemble une large gamme de produits alimentaires proposés par les producteurs de la région, un assortiment varié de produits du « Sud » issus du commerce équitable ou provenant d’exploitations familiales: huile d’olive, vin, jus de fruits, pâtes, quinoa, thé et café, chocolat, légumes et fruits secs. Des associations qui font la promotion du bio (Nature et Progrès), du commerce équitable (Oxfam) ou qui militent pour l’accès à la terre (Terre-en-vue) sont également présentes dans ce lieu de rencontres et d’échanges. Le 7 juin, à l’occasion de la semaine bio, des animations seront organisées par l’APAQ-W et les bénéfices de la journée seront reversés aux scouts de Stockem pour le financement de leur nouveau bâtiment. Le marché se tient tous les vendredis de l’année de 15 h 30 à 20 h.