Le club Iron Bucks a pris ses quartiers à Arlon il y a deux ans avec à sa tête le coach Maxime Ferraris, joueur de l’ancien club éponyme créé un an plus tôt et repris par ce dernier à la dissolution de l’ancienne équipe.

Les Iron Bucks pratiquent le football américain, un sport peu connu en Belgique et peu répandu puisque c’est le seul club de cette discipline présent en province de Luxembourg. «La médiatisation des matches du Superbowl aide un peu à nous faire connaître. On en a besoin puisqu’il faut 25 joueurs pour former une équipe complète permettant de participer au championnat belge. Actuellement, nous sommes dix joueurs», relève Maxime Ferraris. Le club qui s’entraîne le mardi soir et le dimanche après-midi sur le terrain de l’Itela, a décidé d’intégrer des demandeurs d’asile du centre de Stockem pour renforcer son équipe. Ce qui ne l’empêche pas de recruter d’autres joueurs. «Il faut être âgé de 15 ans minimum, sans forcément être grand et musclé pour y jouer. Tous les gabarits sont les bienvenus. Il y a des postes adaptés à la condition physique de chacun. C’est un sport violent puisqu’on va au contact et au placage, mais il y a des techniques pour ne pas se faire mal et que l’on peaufine lors des entraînements», souligne le coach. Le club permet aux personnes intéressées de participer à trois entraînements gratuits avant de s’inscrire. Le coût du maillot et de l’équipement est pris en charge par un sponsor. Si l’équipe se complète suffisamment, le club pourrait participer au championnat belge. Il a déjà été approché par la Ligue belge qui aimerait intégrer les joueurs arlonais au championnat national qui débute en mars. Le football américain compte sept équipes en province de Liège et une en province de Namur. Le club dispose d’une page Facebook Iron Bucks.