Moins répandu et donc, moins connu que le football ou le basket, peu gâté par la télé, le handball est un sport qui a cependant bien des adeptes chez nous.

À Sprimont notamment, où le «Handball Club Sprimont» est le deuxième centre de formation de Wallonie.

Né en 1988, le club compte plus de 160 affiliés répartis en neuf équipes: mini – et maxi-poussins, préminimes, minimes, cadets, dames et hommes de plus de seize ans. Il faut dire que l’accueil, la convivialité, le climat familial font que les joueurs se sentent bien et donc restent au sein du club…

Des valeurs y sont inculquées: le respect, la solidarité, l’aide des ados envers les cadets, tout cela crée un esprit. Avantage de poids, un prix de licence favorable pour certaines familles, ce qui permet un accès plus facile au plus grand nombre. Les jeunes assistent aux rencontres de l’équipe nationale, plusieurs stages sont organisés chaque année pour les joueurs de 6 à 15 ans. Il est plus difficile de convaincre les filles plus attirées par le théâtre ou la danse. Mais plusieurs demoiselles membres du club invitent leurs amies, la saison est gratuite pour les nouvelles qui, souvent, s’inscrivent dans la foulée.

Vice-président, Frédéric Delecourt ne tarit pas d’éloges lorsqu’il parle des joueurs, des plus jeunes aux plus âgés, mais aussi des entraîneurs, des bénévoles et des spectateurs peut-être trop peu nombreux… Cela ne l’empêche de dire que «si tout va bien au sein du club, le meilleur est encore à venir!» Un optimisme qui n’est point exagéré pour qui connaît le Handball Club de Sprimont et tout ce qu’il fait en faveur de ce sport, et particulièrement de ses membres.

Récemment, le trophée sportif de la commune a été décerné à l’équipe «cadets», championne de Belgique 2017-2018 et ce, contre des clubs néerlandophones pourtant bien plus puissants!