L’équipe d’impro des «Imprononçables» du Collège Saint-Louis à Waremme a déjà donné naissance à plusieurs équipes: les «Otarires», les «Fauves qui peut» et plus récemment, depuis 2016, les» Poulains à Paroles».

«À la sortie de la rhéto, un petit groupe qui faisait partie des «Imprononçables» s’est dit que c’était dommage d’arrêter l’impro. Ses membres ont donc décidé de fonder leur propre équipe et ont fait appel également à d’anciens autres «Imprononçables», comme moi. C’est comme ça que sont nés «Les Poulains à Paroles», explique Clay Pier, le co-capitaine de l’équipe. Aujourd’hui, ils sont sept, âgés entre 17 et 26 ans, à composer l’équipe d’improvisation. Ils se retrouvent tous les samedis matin pour s’entraîner au Collège Saint-Louis. «On fait différents exercices pour travailler sur les personnages, l’expression des émotions… En général, un entraînement est centré sur un sujet. » Des entraînements mis ensuite à profit lors de matches d’improvisation.

«On essaie d’en faire trois ou quatre par an. Cette année, on a notamment participé à l’Impro Rookie League et nous avons été jusqu’en demi-finale», explique le co-capitaine. L’équipe, toujours à ses débuts, n’affiche pas encore un gros palmarès. Mais quoi qu’il en soit, l’objectif des «Poulains à Paroles» n’est pas la compétition à tout prix. «On y participe surtout pour le plaisir et pour partager avec d’autres équipes d’impro. En fait, on est surtout en compétition avec nous-mêmes, pour devenir meilleurs. »

Les «Poulains à Paroles» proposent aussi un spectacle d’impro par an. «En général, cela s’articule autour d’un thème spécifique. » Cette année, l’équipe waremmienne n’en a pas proposé mais elle compte bien revenir la saison prochaine (qui débute au mois d’octobre). «On ne sait pas encore sur quoi le spectacle portera mais on en discutera cet été. »