Il y a trois ans, Justin a repris l’exploitation familiale. À l’époque, il n’avait que 20 ans. Mais il a voulu relever ce défi qui le passionne depuis tout petit.

«Dès que je suis sorti de l’école, j’ai pris la relève de mon papa qui cultivait et qui avait un élevage. J’étais impatient de me lancer dans cette aventure. C’est sûr que ce n’est pas toujours évident, mais j’aime ce métier». En demande de contact avec la clientèle, son envie était de développer le circuit court pour vendre directement ses produits. Il a voulu aussi apporter sa touche personnelle à l’exploitation. Pour cela, il s’est lancé dans la culture de fraises joly. «C’est une variété parfaite pour la consommation. Elle est résistante aux maladies, elle est très sucrée et très goûteuse. Ce sont de belles fraises brillantes». Justin cueille ses fraises à la main le matin et il les vend l’après-midi. Ses récoltes doivent vite être écoulées chaque jour. «Tout simplement parce qu’elles ne tiennent qu’un jour ou deux, mais elles ont beaucoup plus de goût». Ce jeune agriculteur a planté ses premiers plants de fraises en août 2016 et a eu une première récolte en mai 2017. «Je les cultive dans un tunnel sur vingt ares. On ne le chauffe pas, il permet juste de protéger les fraises des intempéries, pour éviter qu’elles s’abîment trop vite». En hiver, Justin cultive aussi des chicons de terre tant que la saison le permet et des pommes de terre. «En plus de ça, je commence à développer les colis de viande avec nos bêtes de blanc bleu belge. C’est une viande de goût, tendre, avec de beaux morceaux. C’est important de promouvoir le local et ce qu’on produit». Les clients peuvent venir chercher des fraises directement à la ferme. C’est aussi le cas pour les colis de viande, mais ils doivent être commandés.

Athois, les fraises de Mainvault, chemin de Buissenal 29 Mainvault

0499 08 82 35

A.D.