PROCHE-ORIENT

Cinq Palestiniens tués dans la bande de Gaza ce dimanche, selon le Hamas

Cinq Palestiniens tués dans la bande de Gaza ce dimanche, selon le Hamas

La voiture en feu de Hamad al-Khodori, ce dimanche à Gaza, après qu’elle a été touchée par une frappe aérienne. AFP

Un commandant du Hamas a été tué dans la bande de Gaza par une frappe israélienne, portant à cinq le nombre de Palestiniens tués dimanche dans les représailles israéliennes aux tirs de roquettes en provenance de l’enclave, a indiqué le mouvement islamiste.

La branche armée du Hamas a présenté dans un communiqué Hamad al-Khodori, âgé de 34 ans et atteint de manière ciblée selon elle, comme un de ses commandants.

L’armée israélienne a confirmé ce décès. Sur Twitter, un de ses porte-parole, Ronen Manelis, a décrit Hamad al-Khodori comme «le responsable du transfert d’argent de l’Iran vers les organisations terroristes de la bande de Gaza». Dans un communiqué, l’armée israélienne a dit vouloir «continuer à empêcher l’Iran de financer les organisations terroristes dans la bande de Gaza».

Elle a par ailleurs annoncé avoir attaqué 260 «cibles terroristes» dans la bande de Gaza dans le cadre de la dernière flambée de violences. La cause des décès d’une fillette de 14 mois et de sa mère enceinte, touchées samedi par une frappe contre leur maison à Gaza, est quant à elle contestée par l’armée israélienne. Cette dernière affirme que ces victimes sont dues à une «roquette tirée par le Hamas et qui a explosé là où elle n’aurait pas dû», a précisé un porte-parole de l’armée, le lieutenant-colonel Jonathan Conricus.