ELECTIONS 2019

MR et Écolo à couteaux tirés lors d’un débat des présidents de partis organisé par l’UWE

MR et Écolo à couteaux tirés lors d’un débat des présidents de partis organisé par l’UWE

MR

Ambiance tendue lors du débat entre les présidents de partis organisé par l’Union wallonne des Entreprises.

La tension était palpable, lundi soir, entre Charles Michel (MR) et Jean-Marc Nollet (Écolo), au cours du débat entre présidents de partis organisé à Namur par l’Union wallonne des Entreprises (UWE).

En désaccord sur les recettes à appliquer pour que la Wallonie se redresse et réponde aux défis qui l’attendent, les deux hommes se sont particulièrement affrontés sur la question du déploiement de la 5G alors que le comité de concertation – qui réunit le fédéral et les entités fédérées du Royaume – ne parvient pas à dégager d’accord sur le sujet, les entités fédérées rejetant la clé de répartition 80/20 utilisée lors de la dernière procédure d’octroi de licences.

Ironiquement interrogé sur ce blocage par le co-président d’Écolo, Charles Michel a admis «des divergences de vue» au sein du comité de concertation tout en assurant «être totalement en faveur de la 5G».

«Nous n’avons pas deux discours. Au MR, nous n’avons pas de programme caché et ce que nous disons ne varie pas selon nos interlocuteurs», a ajouté le président des libéraux, mouchant au passage Écolo.

Au terme d’un débat minuté, Jean-Marc Nollet regrettera de n’avoir «pas eu le temps de répondre aux caricatures» entretenues par le MR.

Durant la soirée, les libéraux ont en effet redit leur opposition «à une transition énergétique punitive», dont la «facture sera payée par la classe moyenne qui travaille». «Je ne soutiens pas l’interdiction pure et simple de prendre l’avion ou d’avoir une voiture de société. Le pouvoir d’achat est essentiel pour les familles», a ainsi asséné le Premier ministre.