LIÈGE

Un cocon pour protéger la collégiale Sainte-Croix, qui sera bientôt rénovée

Un cocon pour protéger la collégiale Sainte-Croix, qui sera bientôt rénovée

ÉdA Hermann

Le conseil communal de Liège validera lundi prochain le lancement de deux marchés visant à rénover deux fleurons du patrimoine liégeois, à savoir le musée d’Ansembourg et la collégiale Sainte-Croix, ont indiqué vendredi Roland Léonard, échevin en charge des bâtiments publics, et Christine Defraigne, échevine du Patrimoine.

L’hôtel, ou musée, d’Ansembourg, classé patrimoine immobilier exceptionnel de la Région wallonne depuis 2009, nécessite une rénovation complète, tant au niveau de l’enveloppe extérieure que de l’intérieur. «Les décors intérieurs reflètent la vie à Liège au XVIIIe siècle et le mobilier est quasiment exclusivement d’origine liégeoise», souligne Roland Léonard.

Une première phase de travaux porte sur l’enveloppe extérieure. La toiture sera remplacée à l’identique tandis que le réseau d’égouttage, les maçonneries et ferronneries ainsi que les peintures et menuiseries seront rénovés. L’investissement, estimé à 1 375 000 euros, fera l’objet d’une demande de subside à la Région sachant que l’intervention peut grimper jusqu’à 85% pour un édifice classé.

La rénovation de l’intérieur est toujours à l’étude et devra faire l’objet d’un certificat de patrimoine, comme l’enveloppe extérieure.

Quant à la collégiale Sainte-Croix, elle fait l’objet d’un accord-cadre de la Région wallonne prévoyant un subside de 15 millions d’euros, qui sera versé annuellement par tranches de 1,5 million d’euros. Sa rénovation complète étant estimée à 20 millions d’euros, la Ville de Liège sollicite également l’intervention de la Province.

«La première étape consiste à placer la collégiale sous cocon, en posant une toiture parapluie soutenue par des échafaudages. Cela permettra de procéder aux travaux de réfection de la toiture existante en préservant l’édifice de la pluie», explique l’échevin.

À l’heure actuelle, plus aucun office n’est célébré à la collégiale Sainte-Croix. Une fois celle-ci rénovée, l’objectif est d’en faire un lieu de rapprochement entre chrétiens d’Églises et de communautés ecclésiales différentes, tout en lui donnant une affectation touristique et culturelle. «Elle présente des caractéristiques acoustiques permettant d’y donner des concerts», relève Roland Léonard.

Un cocon pour protéger la collégiale Sainte-Croix, qui sera bientôt rénovée
ÉdA Hermann