STIB

La classe biberon arrive sur le réseau bus de la STIB

La STIB a lancé ses premiers bus à recharge électrique via biberonnage. STIB

La ligne de bus 64 entre Porte de Namur et Bordet va voir ses bus électriques articulés rechargés par biberonnage. La STIB a levé un coin du voile sur cette technologie.

La direction de la STIB et le ministre bruxellois de la Mobilité Pascal Smet ont donné vendredi le signal de départ sur le réseau de nouveaux bus articulés électriques qui seront partiellement rechargés directement sur le réseau selon le procédé du «biberonnage» ou de l’«opportunity-charging». Il s’agit en fait de connecter le bus au réseau électrique via un bras articulé qui se connecte à sa batterie depuis son toit.

La classe biberon arrive sur le réseau bus de la STIB
La STIB a lancé ses premiers bus à recharge électrique via biberonnage. STIB
À partir de lundi, et d’ici la fin du mois d’août, les premiers bus articulés électriques du constructeur Solaris seront insérés sur la ligne 64 reliant la porte de Namur à Bordet. Outre leur rechargement au dépôt en fin de service, ils bénéficieront d’un appoint de charge de six minutes au terminus situé Porte de Namur, et à Bordet (limite Evere-Haren).

France, Suisse, Suède

Ce procédé déjà testé en France (Grenoble, Nice, Genève), en Suisse et en Suède permet de répartir davantage la charge sur le réseau électrique, et d’alléger le poids des batteries embarquées.

Dans le cadre du passage progressif de son charroi de bus vers l’électricité, la STIB a délibérément opté pour une diversification des techniques de recharge, histoire d’acquérir dans la durée, un maximum d’expérience d’ici 2030, échéance fixée pour le passage de la flotte de bus à du 100% électrique.

En juin 2015, une délégation de la société bruxelloise avait notamment fait une halte prolongée dans le stand Volvo du salon international du transport public de Milan. Le constructeur suédois y présentait un bus 100% électrique de 86 passagers entré en service à Göteborg (Suède) sur une ligne équipée d’un dispositif de recharge courte selon cette technique dite du «biberonnage».

Au final, c’est l’entreprise Solaris qui a décroché un contrat avec la STIB pour fournir à celle-ci les 25 bus électriques articulés ainsi que leur système de rechargement en ligne.

Le montant de l’investissement s’élève à 21 millions d’euros HTVA pour l’ensemble.

Dans un premier temps, les deux premiers exemplaires seront testés sur le tronçon de la ligne 64 reliant la Porte de Namur à Haren (Bordet). La liaison entre Haren et Machelen sera assurée à l’aide de bus standard.

La classe biberon arrive sur le réseau bus de la STIB
La STIB a lancé ses premiers bus à recharge électrique via biberonnage. STIB