MOUSCRON

Alexandre Deschamps ose la scène solo

Ce dimanche, le chanteur osera la scène solo chez lui, à Vins – mille crus – sur la Terre. Répétition générale avant un concert parisien en juin.

On ne doit plus présenter Alexandre Deschamps, le coiffeur troquant ses ciseaux pour le micro lorsqu’il dispose d’un précieux temps. Son échappatoire depuis de nombreuses années, c’est la chanson.

Être à la maison pour oser

L’homme ose aujourd’hui franchir un nouveau cap dans sa carrière musicale. Habituellement entouré de musiciens, il va proposer deux concerts en solo. Juste lui face au public, avec sa guitare acoustique et son clavier. «J’avais besoin de faire un projet seul, pour aller au cœur des morceaux, de les proposer dans leur plus simple appareil. Je me suis d’ailleurs mis au piano pour ce projet, précise l’artiste dans son salon de la Rénovation urbaine. Mon groupe existe toujours. C’est juste une parenthèse solo. On se cache souvent derrière les autres. Là, je vais tester cette formule en défendant mes textes…»

C’est dans le quartier de la gare, à Vins – mille crus – sur la Terre, qu’il permettra de le (re)découvrir, ce dimanche dès 18 heures. Une toute première fois, comme chanterait l’autre, qui fait figure de répétition générale avant une prestation similaire le 5 juin en la ville Lumière. «Rien de tel que d’être à la maison, ce dimanche, pour être soutenu et ainsi mieux me préparer au rendez-vous parisien, continue celui que tout le monde appelle Alex. Ce sera à l’espace Ararat, une très jolie salle. Cela s’est programmé par le biais d’une histoire d’amitié: j’ai participé à un club de littératures dans les Cévennes où j’y ai rencontré des Parisiens… » L’alchimie humaine a fait le reste.

Aussi en compagnie d’un quatuor à cordes

Preuve qu’il s’agit bel et bien d’une parenthèse et non d’un virage, Alexandre Deschamps vient d’enregistrer, voici quelques jours, dans son studio, quatre titres en français – trois de sa plume et un coécrit avec Fred Maes – avec un quatuor à cordes. «C’est par un merveilleux hasard, via Anne Van Bockstaele, que j’ai croisé ce quatuor composé de deux violons, Sébastien Vangeebergen et Christophe Decottignies, de l’alto Laurence Monier et du violoncelle Benoît Payement. Les arrangements ont été assurés par Raphaël et Jean-François Hertsens. Il y aura encore d’autres séances d’enregistrement.» Notre interlocuteur promet que des prestations publiques à cinq se programmeront aussi. Une nouvelle façon de l’apprécier, même pour ses plus fidèles.

Concert au n° 13, rue de Naples à Mouscron. Entrée fixée à 10€ – 0476 595 226