MOUSCRON

Ce jour de mars 2012 où Dick Rivers a passé sa journée dans les rues de Mouscron

En mars 2012, à Mouscron, le chanteur de la Baie des Anges avait enregistré une émission de la RTBF et proposé un concert dans la même journée.

Sa démarche était un peu hésitante mais la prestation vocale sur les planches du Marius Staquet fut à la hauteur, ce soir du 27 mars 2012.

Tout habillé de noir et accompagné de musiciens talentueux, l’ex-Chat sauvage avait réussi son coup. Le public tout acquis à sa cause avait vécu une très belle soirée en la salle Raymond Devos.

Dick Rivers y avait essentiellement chanté des titres de son dernier album, Mister D., mais n’avait pu éviter l’interprétation de ses tubes ayant traversé cinq décennies. Il avait notamment lancé «Je vais vous chanter une chanson nouvelle. Elle n’est pas encore enregistrée…» C’était Nice Baie des Anges!

«Dick Rivers et moi avions un point commun: né un 24 avril et voilà que ce vieux farceur décide de nous quitter aujourd’hui. RIP Dick.»

Christian Debaere - animateur-directeur du centre Marius Staquet (Facebook)

Mouscron, ça change des rues de Bruxelles...

Ce jour de mars 2012 où Dick Rivers a passé sa journée dans les rues de Mouscron
L’émission Hep Taxi avait véhiculé Dick dans les rues de Mouscron afin de lui laisser raconter sa vie. EdA

Plus tôt dans la journée, l’animateur Jérôme Collin avait «promené» l’artiste dans les rues de Mouscron afin d’enregistrer un épisode d’Hep Taxi.

«Comme la plupart des artistes viennent en journée promo à Bruxelles, on tourne souvent là-bas. Mais on n’a super pas envie de faire toutes les émissions à Bruxelles, pour le trafic notamment.

Dès qu’il y a moyen de partir de la capitale, on le fait. Pour nous, c’est vachement plus marrant de venir ici. Ça nous change de la forêt de Tervuren!», nous confiait l’animateur après le tournage.

«J’aime à la fois un Nicolas Bedos qui est en plein buzz et, la semaine d’après, passer à Dick Rivers! Ça me plaît bien. En tant que spectateur télé, j’aime quand tout se mélange. Comme on a vu que Dick Rivers venait à Mouscron, on s’est dit «Allons à Mouscron!»»

Jérôme Collin