MONDE

Le choix impossible d’un père après l’explosion au Sri Lanka: il doit sauver l’un de ses deux enfants

Le choix impossible d’un père après l’explosion au Sri Lanka: il doit sauver l’un de ses deux enfants

(Photo d’illustration) Photo News

Un père a été confronté au choix impossible de devoir choisir entre ses deux enfants, à la suite des explosions survenues au Sri Lanka, ce dimanche. Il tentera d’en sauver un, mais perdra finalement les deux.

Durant l’atroce série d’attentats perpétrés ce dimanche au Sri Lanka, qui ont coûté la vie à plus de 300 personnes, certaines histoires sont sans doute encore plus dramatiques.

Matthew Linsey, père anglais qui a vécu à New York, était en vacances au Sri Lanka avec deux de ses enfants. Son hôtel a été l’un de ceux touchés par les explosions survenues sur l’île, rapporte le journal britannique The Times.

Ce dimanche, Daniel, 19 ans, et Amelia, 15 ans, descendent avant leur père pour prendre leur petit-déjeuner. Une première explosion retentit mais les deux ados ne sont pas blessés et ils tentent de rejoindre rapidement leur père. C’est la seconde explosion qui les blesse sérieusement et les laisse inconscients.

Le père se retrouve au milieu de la panique à devoir faire un choix impossible: il ne peut pas transporter ses deux enfants vers l’extérieur du bâtiment et vers les secours. Il décide de porter son fils, plus touché par l’explosion, alors que sa fille bouge encore et semble moins blessée.

«Une dame m’a dit qu’elle prenait ma fille. J’ai porté mon fils en bas, vers une ambulance pour l’emmener à l’hôpital. J’ai crié “Aidez mon fils s’il vous plaît! Aidez-le! Aidez-le!” Je n’ai pas pu retrouver ma fille car j’étais bloqué avec mon fils», explique Matthew.

Malheureusement pour lui, son fils ne pourra pas être réanimé par les secours. Il apprendra ensuite que sa fille est également décédée.

Les explosions sont survenues au dernier jour de leur voyage, alors qu’ils devaient tous rentrer quelques heures plus tard.

Le bilan des attaques survenues le dimanche de Pâques au Sri Lanka s’est aggravé ce mercredi à 359 morts après que plusieurs victimes ont succombé à leurs blessures, a indiqué la police. Plus de 400 personnes sont toujours hospitalisées, dont certaines dans un état critique.