BELGIQUE

Décès de la petite Mawda: le chauffeur de la camionnette inculpé de trafic d’êtres humains

Décès de la petite Mawda: le chauffeur de la camionnette  inculpé de trafic d’êtres humains

Le chauffeur de la camionnette avait été identifié grâce à de l’ADN retrouvé dans le véhicule. BELGA

Le chauffeur de la camionnette qui transportait des migrants parmi lesquels la petite Mawda a été extradé vers la Belgique il y a trois semaines, a déclaré mercredi à l’agence Belga Eric Van Duyse, porte-parole du parquet fédéral, précisant ainsi une information de plusieurs quotidiens flamands.

«Il a été présenté aux juges d’instruction à Mons et à Liège. A Mons, il a été inculpé pour entrave méchante à la circulation et à Liège, il a été inculpé pour trafic d’êtres humains», a détaillé le porte-parole.

L’homme de nationalité irakienne, qui était au volant de la camionnette à bord de laquelle la jeune Mawda avait perdu la vie l’an dernier, a été livré à la Belgique et est actuellement entendu par les enquêteurs, a annoncé mercredi la presse flamande.

La fillette kurde avait été mortellement touchée par une balle de la police le 17 mai 2018. Le chauffeur de la fourgonnette s’était alors dissimulé parmi les migrants qui se trouvaient également dans le véhicule et la police avait perdu sa trace.

Il avait finalement pu être identifié grâce à de l’ADN sur le volant et sur le levier de vitesse, puis interpellé en Grande-Bretagne en juillet 2018.

Le parquet de Mons mène l’enquête sur la fusillade et le parquet fédéral, via un juge d’instruction liégeois, se charge du volet sur le trafic d’êtres humains.