Créé en 1993, le groupe est devenu le plus important groupe de cavalerie napoléonienne de Belgique. «Nous comptons une petite vingtaine de membres qui sont tous des passionnés de l’Empire.

Je tiens néanmoins à préciser que nous ne sommes pas des agents du monde du spectacle ou des marcheurs. Nous sommes un groupe de reconstitution et notre objectif est d’être le plus fidèle possible à la réalité historique de l’époque, plus précisément de 1804 à 1812 » relate le secrétaire Patrick Libouton. Ce type de groupe n’est cependant pas accessible à toutes les bourses. «Notre activité coûte effectivement assez cher. Les uniformes sont faits sur mesure. Le prix minimal d’un uniforme neuf – habit, gilet, culotte, casque, bottes et armement – est compris entre 4 000 et 5 000€. À cela s’ajoute le cheval et de son transport. Pour ceux qui n’en possèdent pas, il faut le louer et cela coûte environ 125€ par jour ». Le 2e Régiment de Dragons participe à de nombreuses reconstitutions historiques tout au long de l’année. » Faire de la reconstitution, c’est se mettre dans la peau d’un personnage d’époque, sans le GSM et les clés de voiture. Pour être Dragon, il faut aimer l’équitation, avoir le goût du panache et l’histoire de l’Empire. À titre personnel, j’ai appris à monter à cheval pour être cavalier d’Empire. L’espace de quelques jours, nous essayons de vivre à l’identique des Dragons napoléoniens. Nous participons cette année aux reconstitutions de Ligny, Waterloo et Wuustwezel. Nous pourrions participer à toutes les reconstitutions des batailles napoléoniennes en Europe, Iena, Austerlitz,… . À titre d’exemple nous sommes allés en Biélorussie. Nous organisons aussi des week-ends rien qu’entre nous ».

Le 2e Régiment de Dragons La cavalerie napoléonienne reconstituée www.2dragons.be – groupe Facebook