CYCLISME

Amstel Gold Race: la Polonaise Katarzyna Niewiadoma remporte la course féminine

Amstel Gold Race: la Polonaise Katarzyna Niewiadoma remporte la course féminine

Katarzyna Niewiadoma Photo News

La Polonaise Katarzyna Niewiadoma (Canyon/SRAM Racing), 24 ans, a remporté la sixième édition de l’Amstel Gold Race féminine (WorldTour), disputée dimanche dans le Limbourg néerlandais sur la distance de 126,8 kilomètres entre Maestricht et Berg en en Terblijt.

Katarzyna Niewiadoma s’est échappée lors de la dernière ascension du Cauberg, et a résisté au retour de la Néerlandaise Annemiek van Vleuten, lancée à sa poursuite, jusqu’à la banderole d’arrivée. Le sprint pour la troisième place est revenue à une autre Néerlandaise, Marianne Vos (CCC-Liv), qui a devancé la Danoise Annika Langvad (Boels Dolmans), quatrième. Niewiadoma succède à la Néerlandaise Chantal Blaak au palmarès.

Trois concurrentes, l’Américaine Katie Hall (Boels-Dolmans), l’Italienne Elisa Longo Borghini (Trek-Segafredo) et l’Australienne Amanda Spratt (Mitchelton-Scott), ont abordé détachées, la phase finale de la course.

Elles précèdaient un groupe d’une vingtaine de coureuses, dont la très active championne du monde Anna van der Breggen, et Van Vleuten.

Niewiadoma a rejoint le groupe de tête lors de l’avant-dernière montée du Cauberg, juste au moment où s’en échappait Borghini. Les autres poursuivantes sont revenues un peu plus loin dans le Geulhemmerberg, sous l’impulsion de Vos.

Van Vleuten et Van der Breggen ont tenté de réduire l’écart dans le Bemelerberg, mais sans réussir à revenir sur l’Italienne, finalement rejointe à un peu moins de 5 kilomètres de l’arrivée par Spatt et la Sud-africaine Ashleigh Moolman-Pasio, une coéquipière de Vos.

Van der Breggen ramena ensuite le reste des poursuivantes deux kilomètres plus loin.

La Canadienne Alison Jackson (TIBCO-SVB) plaça un démarrage au pied du Cauberg.

Mais Niewiadoma contra, faisant ainsi lacher prise à Vos.

Van Vleuten réagit, pour passer au sommet avec seulement quelques mètres de retard sur la Polonaise.

On assista ensuite à une passionnante poursuite de deux kilomètres jusqu’à l’arrivée, où Van Vleuten dut se contenter de la deuxième place, derrière Niewiadoma.

Cette dernière avait terminé troisième de l’épreuve en 2017.