MOUSCRON

PHOTOS & VIDÉO | Les pizzas hurlues plébiscitées à New York se savourent aussi en Asie

Le Mouscronnois Mathieu Palombino possède trois pizzerias dans la Big Apple. On sait moins qu’il en a aussi sept en Asie… Nous sommes allés y goûter!

En 2010, à Brooklyn, nous rencontrions le Mouscronnois Mathieu Palombino à la tête de sa première pizzeria Motorino. Son établissement venait d’être nommé «Meilleure pizzeria de New York» selon le New York Times.

Depuis, le succès ne s’est jamais démenti, permettant de développer sa petite entreprise qui ne connaît pas la crise.

«Un nouveau challenge après New York»

PHOTOS & VIDÉO | Les pizzas hurlues plébiscitées à New York se savourent aussi en Asie
Dans les rues d’Hong Kong, on peut croiser un bus des transports publics avec l’enseigne du Mouscronnois. ÉdA
Aujourd’hui, Motorino, ce sont trois pizzerias à New York mais également trois à Manille, une à Singapour, une en Malaisie et deux à Hong Kong! Nous venons de visiter ces deux dernières inaugurées voici un peu plus de cinq ans au sein de l’ancienne colonie britannique.

«Hong Kong ressemble assez bien à New York, il y a peut-être un lien évident… nous indique M. Palombino qui projette d’y ouvrir un troisième Motorino dans les prochains mois. L’occasion s’est présentée il y a six ans de ça. Je suis allé plusieurs fois sur place afin d’étudier la chose, ça m’a directement plu, je me suis directement bien entendu avec les gens.

Tout le monde était très excité à l’idée de ramener Motorino sur place. Ça se présentait bien. Et puis je commençais un peu a m’ennuyer à New York… Cette diversification était juste ce dont j’avais besoin.»

 

«La pizza n’est pas nouvelle à Hong Kong mais jusqu’à il y a quelques années, la pizza était quelque chose qui n’était disponible que dans les chaînes de pizzerias franchisées fabriquant des pizzas comme on fabrique des pièces de voiture…

S’implanter n’a jamais été un problème, il y a beaucoup d’endroits où la pizza artisanale n’est pas disponible et où les gens aimeraient en voir une vraie s’implanter.»

 

Talent et qualité associés

Mais arriver tel le Messie ne suffit pas: la qualité des produits prime afin d’assurer sa réputation. Dans la Grosse pomme comme en la Perle de l’Orient, Mathieu veut la qualité. «Fromages, tomates, pecorino, huile d’olive, vin et autres produits typiques italiens sont importés d’Italie. Les légumes et la viande fraîche viennent d’Australie: les Australiens sont très forts en agriculture et très présents sur les marchés asiatiques.»

Tous les détails de notre immersion à Hong Kong à lire dans L’Avenir samedi 20 avril 2019, sur tablette, smartphone ou PC