FOOTBALL

VIDÉO | Belhocine affiche sa grinta: «Ceux qui ne le méritent pas ne joueront pas»

Karim Belhocine veut voir ses joueurs animés d’un nouvel état d’esprit pour affronter La Gantoise dimanche (18h) lors de la cinquième journée des playoffs I. L’assistant devenu coach principal après le départ de Fred Rutten va également donner une chance aux jeunes.

«Les résultats ne sont pas bons, c’est indéniable. Mais j’ai l’impression que les joueurs vivent bien ensemble. Je veux donner le maximum pour redresser la barre, pour nos couleurs et ceux qui nous supportent», a déclaré vendredi en conférence de presse Karim Belhocine, entraîneur ad interim du RSC Anderlecht après le renvoi du Néerlandais Fred Rutten mardi.

«

Si tout le monde parvient à afficher envie tout en alliant organisation et travail de groupe, on va réussir

»

C’est déjà la seconde fois cette saison que le Français se retrouve sur le banc des Mauves après un interim de deux matches en décembre. «La situation est un peu différente. Les résultats ne sont pas bons et cela pèse sur le moral et les esprits. Si tout le monde parvient à afficher envie tout en alliant organisation et travail de groupe, on va réussir. Le plus important c’est que les joueurs comprennent ça.»

Sevré de victoire depuis le début des playoffs, Anderlecht est contraint d’aligner les succès s’il veut entretenir l’espoir d’une qualification européenne. «La mission est très très difficile. Ce n’est pas impossible mais très compliqué. Nous prendrons match après match en montrant aux gens que nous allons donner le maximum. On fera les comptes après», a ajouté le Français de 41 ans.

«

Si un jeune a du talent et qu’il mérite de commencer, il jouera

»

«Quand on arrive au RSCA comme adjoint, on doit connaître son histoire et sa philosophie. Anderlecht a toujours formé de bons jeunes», a assuré Belhocine, interrogé sur sa composition d’équipe de dimanche et les probables titularisations de jeunes joueurs formés au club. «Il y a deux parties dans ma philosophie, l’entraînement et l’éducation. Prendre des jeunes et les faire devenir des joueurs et des hommes, cela fait partie de mon travail. Si un jeune a du talent et qu’il mérite de commencer, il jouera. Ceux qui ne le méritent pas ne joueront pas et je leur expliquerai pourquoi. Les jeunes savent ce que je pense d’eux et ce qu’ils doivent encore améliorer», a insisté Belhocine, refusant de se projeter plus loin que les six prochains matches.

Répétant à l’envi qu’il était déterminé à tout donner pour le club et ses supporters, Belhocine a assuré avoir «la plupart des idées dans sa tête» à deux jours du match contre les Buffalos, avouant néanmoins que «quelques incertitudes» persistaient.

La Gantoise, à l’instar d’Anderlecht, n’a pas encore remporté le moindre point dans ces playoffs I. Les Mauve et Blanc ont en effet perdu leurs trois premières rencontres avant de voir le match contre le Standard arrêté suite aux jets de fumigènes de la part de ses supporters après le deuxième but du Standard, ce qui devrait lui coûter une défaite sur un score de forfait.