MONT-SAINT-GUIBERT

Elle avait consulté en cachette le registre national car elle soupçonnait son filleul

Une employée de la zone de police joue au hacking pendant ses heures de service. Elle se fait pincer et est renvoyée en correctionnelle.