SENZEILLES

Restes humains retrouvés dans une valise: l’individu est décédé il y a au moins un an

Restes humains retrouvés dans une valise: l’individu est décédé il y a au moins un an

ÉdA

La valise contenant des restes humains trouvée jeudi matin le long de la N978 à hauteur de Senzeilles, dans la commune de Cerfontaine, était là depuis le 30 mars, a indiqué le procureur du Roi de Namur, Vincent Macq.

Après de premières investigations, le parquet est en mesure de confirmer que la valise a été collectée le 30 mars par des bénévoles dans le cadre de l’opération «Grand nettoyage de printemps», organisée en Région wallonne. Elle avait alors été ramenée d’un sous-bois en contrebas et déposée avec d’autres déchets au bord de la chaussée, en vue d’être évacuée ultérieurement.

C’est finalement un ouvrier du Service Public de Wallonie chargé de nettoyer les lieux qui a découvert son contenu jeudi matin.

«Il s’agit bien de restes humains et vraisemblablement d’un corps entier», a expliqué le procureur. «Il semble également que cette personne soit décédée il y a au moins un an, mais à ce stade nous ne pouvons pas en dire plus». «Nous allons maintenant procéder à une radiographie de la valise avec son contenu pour collecter un maximum d’indices, puis à l’examen du corps à proprement dit», a-t-il ajouté.

Le parquet compte notamment sur l’ADN et la dentition de la victime pour pouvoir l’identifier et établir un éventuel lien avec une disparition. «Des traces de violence, la présence d’une balle de revolver et d’autres éléments pourraient également nous permettre d’y voir plus clair», a également pointé Vincent Macq.

Aucune hypothèse n’est écartée à ce stade de l’enquête. «Il pourrait s’agir d’un recel de cadavre tout comme d’un homicide volontaire, l’enquête devra le déterminer», a conclu le procureur.