CULTURE

«Le Jeune Ahmed» des frères Dardenne sélectionné pour le 72e Festival de Cannes

Les organisateurs du Festival de Cannes vont dévoiler ce jeudi à 11 h la liste des films et des stars sélectionnés pour la 72e édition. Les frères Dardenne figurent parmi la vingtaine d’élus, avec leur film «Le Jeune Ahmed».

Qui foulera le tapis rouge lors du 72e Festival de Cannes? La voile va se lever ce jeudi. Les organisateurs vont en effet dévoiler à partir de 11 h la liste des films et des stars qui auront rendez-vous sur le tapis rouge de la Croisette du 14 au 25 mai prochain.

Lors d’une conférence de presse, le président du festival, Pierre Lescure, accompagné de son délégué général, a annoncé les heureux sélectionnés.

Au total, une vingtaine de films du monde entier sont en lice pour récolter le graal: la Palme d’or. Parmi eux figurent les frères Dardenne, qui ont été sélectionnés pour leur film «Le Jeune Ahmed». Ce long métrage raconte la vie du Jeune Ahmed, 13 ans, tiraillé entre les idéaux de son Imam et les appels de la vie.

Les frères Dardenne tenteront de remporter la Palme d’Or face à Christophe Honoré, Bruno Dumont ou encore Terrence Malick, en séduisant le jury présidé par le cinéaste mexicain Alejandro Gonzalez Iñarritu. Pour rappel, les deux Belges ont déjà obtenu deux Palmes d’Or pour leurs films «Rosetta» et «L’Enfant».

Autre sélectionné belge: la coproduction «Sibyl» de la Française Justine Triet, qui met entre autres en scène Virginie Efira, sera aussi présentée en compétition lors de la 72e édition du Festival de Cannes. Le long métrage, qui réunit également à l’écran Adèle Exarchopoulos, Gaspard Ulliel, Niels Schneider et Sandra Hüller, est centré sur Sibyl, une romancière reconvertie en psychanalyste. Le film est coproduit par la société belge Scope Pictures.

Les 19 sélectionnés

Voici la liste des 19 films en compétition pour la Palme d’or à Cannes. Le nouvel opus de Quentin Tarantino, «Once Upon A Time In Hollywood» avec Leonardo DiCaprio et Brad Pitt, «n’est pas prêt», ont indiqué les organisateurs, même s’il n’est pas exclu qu’il rejoigne par la suite la compétition.

- «The Dead Don’t Die» de Jim Jarmusch (Etats-Unis), en ouverture

- «Douleur et gloire» (Dolor y Gloria) de Pedro Almodovar (Espagne)

- «Le traître» (»Il Traditore») de Marco Bellocchio (Italie)

- «The Wild Goose Lake» (»Nan fang che zhan de ju hui») de Diao Yinan (Chine)

- «Parasite» (»Gisaengchung») de Bong Joon Ho (Corée du Sud)

- «Le jeune Ahmed» de Jean-Pierre & Luc Dardenne (Belgique)

- «Roubaix, une lumière» d’Arnaud Desplechin (France)

- «Atlantique» de Mati Diop (France/Sénégal), premier long-métrage

- «Matthias et Maxime» de Xavier Dolan (Canada)

- «Little Joe» de Jessica Hausner (Autriche)

- «Sorry we missed you» de Ken Loach (Grande-Bretagne)

- «Les misérables» de Ladj Ly (France), premier long-métrage

- «Une vie cachée» (»A hidden life») de Terrence Malick (Etats-Unis)

- «Bacurau» de Kleber Mendonça Filho & Juliano Dornelles (Brésil)

- «La Gomera» de Corneliu Porumboiu (Roumanie)

- «Frankie» d’Ira Sachs (Etats-Unis)

- «Portrait de la jeune fille en feu» de Céline Sciamma (France)

- «It must be heaven» du Palestinien Elia Suleiman

- «Sibyl» de Justine Triet (France)