LIÈGE

Le Cadran, c’est définitivement fini

Le Cadran, c’est définitivement fini

Le Cadran organisera sa dernière soirée le 3 mai. © Axel pics

Le Cadran cessera ses activités tout prochainement. Une soirée d’adieu est organisée le 3 mai. Cet espace souterrain du centre de Liège accueillera dès juin un espace consacré à la réalité virtuelle.

C’était le 12/12/12 à 12 h 12. Les Liégeois inauguraient en grande pompe un nouvel espace événementiel, en plein centre-ville, dans l’ancienne galerie souterraine de la gare de Liège-Palais, désormais rebaptisée Liège-Saint-Lambert. Cet espace créé au début des années 80 était abandonné depuis cinq ans, se transformant progressivement en un lieu peu engageant.

Chacun était donc heureux à Liège de voir cet espace de 2 700 m2 revivre. L’investisseur privé (lié au groupe Knauf) avait acheté les lieux pour un somme d’environ 800 000 euros. Les travaux de rénovation avaient nécessité un investissement de 2,2 millions d’euros, avec le coup de pouce de Belfius, de Meusinvest, de la Ville et de la Région wallonne.

Le Cadran était né, porté et animé par une équipe de jeune Liégeois. Le but consistait d’emblée à en faire un lieu consacré d’un côté aux événements culturels et de l’autre, aux incentives privés, comme les événements d’entreprises.

Musiques électroniques

Au fil des mois, le Cadran est devenu une référence dans le registre des musiques électroniques. En un peu plus de six ans, il a accueilli des noms tels que Dave Clarke, Nicolas Jaar, Carl Cox, Magician, Étienne de Crécy, Félix Da Housecat ou encore Digitalism. Des «jeunes pousses» du hip-hop y ont également presté, comme Damso, Romeo Elvis ou Caballero & JeanJass.

L’espace souterrain a aussi misé sur des événements récurrents, se fondant dans un concept fort: on songe notamment aux soirées Super Fly, Back to the 80’s, Bug de l’An 2000 ou encore Radio Modern. Au total, plus de 600 événements y ont été organisés, permettant d’accueillir un demi-million de personnes.

«Toutes les bonnes choses ont une fin, expliquent les gestionnaires du Cadran par voie de communiqué, ce mercredi. Après près de 7 ans d’activités, l’espace événementiel liégeois Le Cadran tire sa révérence.» Une dernière soirée s’y tiendra le 3 mai prochain. Elle permettra au public de faire ses adieux au Cadran, au son des DJ’s résidents des lieux.

Et après?

L’équipe du Cadran va se consacrer à une activité connexe, à savoir celle de l’agence événementielle et stratégique Swim, créée voici trois ans. Celle-ci est née alors que les gestionnaires souhaitaient diversifier leurs activités. La société Hors-Kadre avait été fondée, chapeautant d’un côté le Cadran et de l’autre l’agence Swim.

Quant aux lieux, ils ne vont pas demeurer inoccupés. Dès juin, un espace consacré à la réalité virtuelle y ouvrira ses portes, à l’initiative de la société One Reality. Il s’agira d’un centre de divertissement pouvant accueillir jusqu’à 30 joueurs simultanément.

Un espace consacré à la réalité virtuelle

«Nous proposons plusieurs manières d’aborder la réalité virtuelle, allant d’une “simple” expérience individuelle et statique au free-roaming sur près de 100 m2. Le free-roaming permet aux joueurs de se déplacer sur un espace relativement grand, sans aucune contrainte, explique-t-on chez One Reality. Afin de pousser l’immersion à son paroxysme, certaines attractions génèrent également des effets de 4D, comme un sol vibrant, des sensations de chaleur, des odeurs…»

One Reality envisage aussi l’instauration d’activités moins portées sur le divertissement, comme le recours à la réalité virtuelle pour le traitement des phobies.