TOURNAI

Incendie à Notre-Dame de Paris: quel risque pour la cathédrale Notre-Dame de Tournai?

Incendie à Notre-Dame de Paris: quel risque pour la cathédrale Notre-Dame de Tournai?

vue aérienne ville de tournai

En voyant les images de la cathédrale Notre-Dame de Paris en feu, bon nombre de Tournaisiens ont bien évidemment pensé à «leur» cathédrale… Un tel incendie pourrait-il toucher l’édifice classé au patrimoine mondial de l’UNESCO? De quels moyens disposent les pompiers pour intervenir sur un tel événement? Quelles précautions de sécurité sont prises sur l’actuel chantier?

Au lendemain de l’incendie qui a ravagé la cathédrale Notre-Dame de Paris, on s’interroge sur les moyens dont disposeraient les pompiers de Wallonie picarde si une telle catastrophe frappait la cathédrale de Tournai.

Chef de corps de la zone de secours de Wallonie picarde, Olivier Lowagie a bien évidemment suivi l’intervention de ses confrères parisiens. Elle lui a rappelé que le risque zéro n’existait pas et que la cathédrale de Tournai n’est pas à l’abri d’un incendie. «Si cela devait se produire, nous serions malheureusement dans la même situation que les pompiers de Paris, explique-t-il. Face à la hauteur des toitures et à leurs structures en bois, nous pouvons difficilement agir et nous ne pouvons pas y accéder avec notre matériel lorsqu’on sait que la grande échelle ne monte qu’à 30 mètres… (la hauteur des tours est de 83 m et celle du Chœur de 36 m, NDLR.). Entrer dans le bâtiment en feu serait aussi bien trop dangereux. À ce moment-là, la priorité n’est pas d’attaquer ce qui brûle déjà, mais davantage de préserver le reste du bâtiment en faisant, ce qu’on appelle, la part du feu… Et, c’est ce qui a été fait à Paris pour sauver une partie de l’édifice.»

¨Pour Laurent Delehouzée, l’archéologue en charge de la cathédrale Notre-Dame de Tournai, un tel drame est possible à Tournai, mais pas dans ces proportions. «A Tournai, avec la présence de la tour de croisée, les quatre greniers ne communiquent pas, précise-t-il. A Paris, la charpente était d’un seul tenant, ce qui a rendu le feu incontrôlable.»

Un système d’extinction automatique dans les tours?

Le responsable des pompiers de Wallonie picarde tient néanmoins à tirer des enseignements de cet incendie à Paris. «Le plan d’intervention doit absolument être revu, relève le major Olivier Lowagie. À ce jour, on ne peut pas dire qu’on est prêt à réagir face à un tel événement ou au contraire que rien n’est pas fait… On a bien un plan général rouge avec des moyens spécifiques pour ce type d’incendie. Mais, avec le drame qui a touché l’édifice parisien, ce sera l’occasion de rouvrir le débat et de réétudier la situation afin de voir ce qu’il faudrait mettre en place pour faciliter une éventuelle intervention. L’installation d’un système d’extinction automatique pourrait ainsi être envisagée dans les zones en hauteur, dans les tours. Il faudra aussi retravailler la procédure pour la protection des objets de valeur. Ces événements malheureux doivent nous remettre en question afin de nous préparer au pire, comme cela a été le cas suite aux attentats ou à la catastrophe de Ghislenghien.»

Plus longue (134 m, NDLR.) et aux cinq tours plus hautes (83 m, NDLR.) que l’édifice parisien, la cathédrale Notre-Dame de Tournai a été classée en 2000 au patrimoine mondial par l’Unesco. De style gothique et roman, cette cathédrale du XIIe siècle est en travaux depuis une vingtaine d’années. L’édifice a été déstabilisé le 14 août 1999 lors du passage d’une violente tornade dans le Tournaisis.

Lancés en 2000, les premiers travaux de rénovation se poursuivent aujourd’hui. Le chantier est cependant quasi terminé.

La Province de Hainaut, propriétaire de la cathédrale, tient à rassurer

La Province de Hainaut, propriétaire de la cathédrale de Tournai, a publié un communiqué:

«Les événements qui ont touché la Cathédrale Notre-Dame de Paris nous interpellent au regard du chantier entrepris à la Cathédrale Notre-Dame de Tournai depuis de nombreuses années.

En effet, les travaux de restauration du transept et des cinq tours de la Cathédrale Notre-Dame viennent de s’achever. Les échafaudages ont été démontés entièrement en février dernier et la réception provisoire de ce chantier titanesque est prévue début mai avec l’entreprise Monument Hainaut qui s’est chargée de l’ensemble des travaux de restauration.

Jusqu’à présent la Province de Hainaut, propriétaire de la Cathédrale et maître d’œuvre du chantier, a pris les mesures nécessaires pour pouvoir agir rapidement et efficacement dans l’éventualité d’un accident comme celui qui vient de toucher Paris.

La Cathédrale de Tournai est en travaux depuis 2009 et jusqu’ici aucun problème d’incendie n’a été répertorié. En effet, de nombreuses mesures de précaution existent dans l’édifice classé:

– Un système hydraulique de colonnes sèches et des prises pompiers dans les tours sont installés et viennent d’être contrôlés en février dernier.

– Une détection incendie dans les charpentes en bois de la partie gothique et du transept a été installée, de même qu’un hydrant et des prises pompiers.

– Pendant la durée des travaux, des détections incendie mobiles étaient prévues dans les zones de travaux, de même que des extincteurs mobiles.

– Les portes coupe-feu ont été remplacées

– Toutes les parties restaurées des toitures ont été équipées de parafoudres

La Province de Hainaut a veillé tout au long du processus de restauration à obtenir les garanties nécessaires de la part des entreprises pour œuvrer sur le chantier de la façon la plus sécurisée possible.

Un plan Interne d’Urgence existe à la Province et permettrait donc de répondre rapidement à l’urgence et à l’évacuation. Les équipes des services incendie et l’équipe GRIMP sont mobilisées une à deux fois par an pour pratiquer des entraînements et des exercices en situation réelle à la Cathédrale. L’Escaut se situant à proximité du site est une source d’eau intarissable qui pourrait se révéler très utile.

Il n’est bien sûr pas possible de tout prévoir mais il est interdit de ne pas tout mettre œuvre pour éviter le pire. La situation de Paris démontre bien la nécessité de pouvoir coordonner au mieux l’ensemble des acteurs qui doivent intervenir en cas d’urgence. C’est pourquoi nous mettrons tout en œuvre pour optimaliser la coordination des forces vives sur le terrain et renforcer les diverses mesures d’intervention et de précaution à envisager en cas de catastrophe similaire.»

# Belga context ## Related picture(s) [Incendie à Notre-Dame de Paris – Cathedral…]

View full context on [BelgaBox]

COR 816/GFR/MUA