MONDE

Notre-Dame de Paris ravagée par un incendie: les familles Arnault et Pinault débloquent 300 millions

«Cette tragédie frappe tous les Français»: la société d’investissement de la famille Pinault va débloquer 100 millions d’euros pour participer à la reconstruction de Notre-Dame de Paris, ravagée ce lundi soir par les flammes.Reporters/Photoshot

Deux des plus grandes fortunes françaises ont annoncé le déblocage de «dons» dédiés à la reconstruction de la cathédrale Notre-Dame détruite par le feu, à hauteur de 300 millions d’euros. La maire de Paris a également annoncé une contribution à hauteur de 50 millions.

+ Défigurée par un incendie, Notre-Dame de Paris sera rebâtie : le point sur ce que l’on sait ce mardi matin

Les familles Arnault et Pinault, deux des plus grandes fortunes françaises, ont annoncé le déblocage de «dons» dédiés à la reconstruction de la cathédrale Notre-Dame détruite par le feu, à hauteur de 200 et 100 millions d’euros respectivement.

Ce mardi matin, le groupe LVMH, numéro un mondial du luxe, et la famille Arnault ont annoncé un «don» de 200 millions d’euros au fonds dédié à la reconstruction de Notre-Dame, après le gigantesque incendie qui a ravagé la cathédrale lundi.

«La famille Arnault et le groupe LVMH, solidaires de cette tragédie nationale, s’associent à la reconstruction de cette extraordinaire cathédrale, symbole de la France, de son patrimoine et de son unité», ont-ils indiqué dans un communiqué transmis à l’AFP.

Le numéro un mondial du luxe et la famille de Bernard Arnault – première fortune de France – «feront un don d’une somme globale de 200 millions d’euros au fonds dédié à la reconstruction de cette œuvre architecturale, qui fait partie de l’Histoire de France».

LVMH indique également «mettre à la disposition de l’État et des instances concernées toutes ses équipes, créatives, architecturales, financières, pour aider au long travail de reconstruction d’une part, et de collecte de fonds d’autre part, qui s’annonce».

Le groupe, fort de quelque 70 marques – Louis Vuitton, Christian Dior, Fendi, Sephora, Dom Perignon ou encore Hennessy – a réalisé en 2018 un exercice record avec des ventes atteignant 46,8 milliards d’euros.

De son côté, ce lundi soir, la famille d’industriels français Pinault, qui préside le groupe de luxe Kering, avait annoncé débloquer 100 millions d’euros pour la reconstruction de la cathédrale via sa société d’investissement Artemis.

«Cette tragédie frappe tous les Français et bien au-delà tous ceux qui sont attachés aux valeurs spirituelles. Face à un tel drame, chacun souhaite redonner vie au plus vite à ce joyau de notre patrimoine», a souligné François-Henri Pinault, président de la holding familiale et de Kering.

Le groupe Kering – anciennement Pinault-Printemps-Redoute (PPR) – est le deuxième groupe mondial dans le secteur du luxe après LVMH et possède notamment les marques Gucci, Yves Saint Laurent ou encore le joaillier Boucheron. Il a réalisé une année 2018 en forte croissance, avec des ventes atteignant 13,66 milliards d’euros.

Artemis est le bras armé de l’empire fondé par François Pinault, aujourd’hui âgé de 82 ans et troisième fortune de France.

 

 

La mairie de Paris débloque 50 millions d’euros

 

La maire de Paris Anne Hidalgo a annoncé à l’AFP une contribution à hauteur de 50 millions d’euros de la Ville pour la restauration de la cathédrale de Notre-Dame de Paris, dont la toiture a été ravagée dans un incendie survenu lundi soir.

«Je vais proposer au président de la République que nous organisions tous ensemble, dans les prochaines semaines, une grande conférence internationale des donateurs, qui pourra se tenir à l’Hôtel de Ville», a ajouté la maire socialiste.

Cette conférence réunira «des mécènes du monde entier afin de lever les fonds nécessaires à la restauration».

Dès lundi soir, le président de la République a confirmé qu’une souscription nationale allait être lancée, pour aider à une reconstruction qui s’annonce longue et difficile.

La présidente de la région Ile-de-France Valérie Pécresse a, elle, annoncé le déblocage de 10 millions d’euros d’«aide d’urgence pour aider l’archevêché à faire les premiers travaux».

 

 

Le foot français va «se mobiliser financièrement»

 

La présidente de la Ligue de football professionnel (LFP) Nathalie Boy de la Tour a promis ce mardi que le football français allait «se mobiliser pour pouvoir aider financièrement à la reconstruction» de la cathédrale Notre-Dame, ravagée la veille par un gigantesque incendie.

«Le monde du football (français) se mobilisera pour pouvoir aider financièrement à la reconstruction de cette cathédrale» qui «fait partie de notre patrimoine», a assuré la patronne du football français à l’occasion de la présentation d’un partenariat avec l’ONG environnementale WWF France, sans préciser de montant.

«C’est une aide que nous allons coordonner avec l’ensemble des acteurs du football» français, a-t-elle expliqué.

Ravagée par un incendie lundi, apparemment accidentel, Notre-Dame de Paris a été défigurée mais ne s’est pas totalement effondrée.

L’incendie de la cathédrale, vécu comme une tragédie internationale, a été maîtrisé mardi à l’aube après douze heures de lutte des pompiers, qui sont parvenus à sauver la structure de l’édifice.

«Nous seront solidaires dans ce drame qui nous touche tous», a ajouté Boy de la Tour. «Ça nous a beaucoup touchés.»

Notre-Dame de Paris ravagée par un incendie: les familles Arnault et Pinault débloquent 300 millions
- Photo News