HERSTAL

L’autoroute abandonnée ne le sera bientôt plus

L’autoroute abandonnée ne le sera bientôt plus

Les animaux et la végétation ont repris le dessus, sur l’autoroute A601. ÉdA Hermann

Le plan Infrastructures présenté par la région wallonne la semaine dernière prévoit 10 millions d’euros pour la remise en service de l’autoroute A601, en région liégeoise. Un investissement qu’on n’attendait plus vraiment…

La nouvelle était tombée durant les fêtes, fin 2014. L’autoroute A601, en trop mauvais état, devait d’urgence être fermée à la circulation. Cette bretelle autoroutière de 5 km, qui établit la jonction entre l’E40 et l’E313 au nord de Liège, s’est donc retrouvée pratiquement abandonnée durant plus de quatre ans.

La Sofico, gestionnaire du réseau autoroutier wallon, assurait un entretien minimal. Au fil des mois, la nature a repris le dessus, l’autoroute se laissant progressivement recouvrir par la végétation et les animaux circulant librement sur le bitume. On finissait par ne plus trop croire en une réouverture, même si la possibilité de travaux de réparation a toujours été évoquée au niveau régional.

Le ministre wallon des Travaux publics, Carlo Di Antonio (cdH) a présenté en fin de semaine dernière le plan Infrastructures 2019-2024, qui consacre 1,5 milliard d’euros sur cette période de cinq ans à l’amélioration du réseau routier et des voies fluviales.

L’A601 apparaît bel et bien dans ce document, parmi les priorités de la Sofico. Quelque 10 millions d’euros sont prévus pour la réhabilitation du revêtement, dans les deux sens de circulation. Les travaux devraient avoir lieu d’ici quelques mois, probablement en 2020, avec une réouverture attendue pour la fin de l’année.

Les automobilistes ne seront alors plus contraints de faire un détour par l’échangeur de Vottem pour rejoindre l’E313 depuis l’E40 à hauteur des Hauts-Sarts et vice-versa.