FOOTBALL

PHOTOS | Retard, pelouse brûlée et match arrêté: les fumigènes gâchent Standard-Anderlecht

Comme souvent dans les matches à haut risque, les fumigènes se sont invités dans le clasico de ce vendredi soir. Au grand dam d’une partie des supporters et… du jardinier de Sclessin.

Très attendu par les supporters liégeois et bruxellois, le match de ce vendredi soir entre le Standard et Anderlecht a été marqué par… de nombreux fumigènes.

Craqués de part et d’autre du stade Maurice-Dufrasne dès la montée des joueurs sur la pelouse, les fumigènes ont ainsi retardé le coup d’envoi de la rencontre en créant un épais brouillard.

Finalement lancé avec deux petites minutes de retard, le clasico a de nouveau connu une interruption à la 6e minute de jeu, après le but d’ouverture finalement annulé d’Alen Halilovic. En cause, de nouveaux jets de fumigènes anderlechtois sur le terrain. Des fumigènes qui ont d’ailleurs brûlé une partie de la pelouse située à proximité de la cage de Guillermo Ochoa, le portier liégeois.

 

 

Toutefois, même avertis par le speaker du stade, les supporters anderlehtois, visiblement très remontés, ont craqué une fois de plus des fumigènes à la 22e minute de jeu, juste après que Razvan Marin ait trompé Thomas Didillon, le portier bruxellois, pour faire 1-0. Résultat des courses? L’arbitre du match a sifflé une interruption de 10 minutes.

Mais le pire était encore à venir… Kara Mbodji, exclu pour une 2e carte jaune, à la 29e minute de jeu provoquant un penalty converti par Paul-José Mpoku qui allait signer définitivement la fin des illusions mauves. Et du match. Quelques supporters mauves lançant de nouveaux fumigènes sur la pelouse, ce qui allait signifier la fin de la rencontre.

+ À LIRE AUSSI | Michael Verschueren « choqué » par l’attitude de ses supporters

+ À LIRE AUSSI | Bruno Venanzi: «L’arbitre a bien fait d’arrêter le match»

 

PHOTOS | Retard, pelouse brûlée et match arrêté: les fumigènes gâchent Standard-Anderlecht
L’arbitre a arrêté la rencontre après une demi-heure de jeu en raison des fumigènes. Photo News