La marche de Philippeville existait déjà dans les années 80 et a ensuite été dissoute. En 2008, Fabian De Vlaminck, Anthony Wuillot et quelques habitués du monde des marches ont recréé une marche dont le nom était évidemment tout trouvé: la Saint-Philippe.

L’actuel secrétaire et porte-drapeau, David Jamme, qui marche depuis près de 30 ans et est très attaché à sa ville, précise: «Notre manifestation est totalement indépendante de celle des années 80. En 2011, le comité créateur a laissé sa place à un nouveau comité et la marche a opté pour un côté plus sérieux. Nous avons fêté en 2017 notre 10e Saint-Philippe, occasion pour laquelle nous avons investi dans un nouveau drapeau.»

Et le cycle de la marche folklorique Saint Philippe respecte les étapes suivantes. Tout débute le premier samedi de février avec le Cassage du verre. Ensuite le concours de belote a lieu le premier samedi de février puis la chasse aux œufs pour les enfants à Pâques. La marche elle-même défile dans les rues de Philippeville le premier week-end de Mai (au plus tôt le dimanche 1er mai). Le comité, composé de 12 personnes, propose ensuite un tournoi de pétanque durant l’été. La saison se termine par le souper annuel début novembre.

Au fil des ans, les rangs grandissent et c’est bien la volonté du comité, présidé par Nicolas Lorant. Le secrétaire est confiant: «L’objectif à court terme est d’étoffer les différents pelotons afin de rendre la marche plus homogène». Actuellement la marche regroupe environ 220 marcheurs le dimanche: «Et tout le monde est le bienvenu, hommes, femmes, jeunes, moins jeunes, habitant Philippeville ou non. À condition d’être motivé et investi.»