Les membres de l’Atypics Photo Club de Verviers exposent pour la première fois leurs clichés au Centre culturel de Verviers jusqu’au 3 mai.

Une étape importante pour ce club créé en 2015. «Parmi nous, certains exposent de temps en temps. D’autres n’ont jamais exposé. C’est l’occasion de réunir notre travail dans un même lieu », explique son président Fabian Lecoq. Le fil rouge de l’exposition sera Verviers, ses richesses, ses rues et ses personnages. «On a tous notre regard, notre technique, soutient Fabian Lecoq. Notre club n’est pas une école de photo.L’idée c’est plutôt d’insuffler l’envie, l’idée d’évoluer aux membres. Il y a des amateurs, des amateurs aguerris et certains dont le métier est lié à la photo. Mais nous sommes tous des passionnés. On a une «mission» photo mensuelle sur un thème donné. Cela nous oblige à sortir de nos paradigmes, à voir comment les autres abordent le même thème, on échange aussi sur les photos, on les critique, toujours dans le but de s’améliorer». Des photographes extérieurs au club viennent aussi montrer leur travail et expliquer leur démarche au sein du club. «Et puis, on y aborde différents styles, on sort faire des photos en rue, de nuit, on effectue des portraits, du studio…» Au total, ils sont aujourd’hui 16 membres à se réunir ainsi deux fois par mois (les 1er et 3e mardis du mois à 20 h) à la Maison des Jeunes des Récollets. Une caractéristique de ce club «atypique» est sa diversité. Le plus jeune membre a 14 ans, les plus âgés plus de 70. «L’un des plus âgés fait des photos charbon ou utilise une chambre photographique. C’est une richesse! Parfois pour avancer dans une technique, il faut en connaître les origines. Les jeunes, eux, bousculent parfois nos seniors avec des techniques de retouche qui n’existaient pas autrefois».