Marie-Emmanuelle a toujours été attirée par le milieu des plantes. Cette infirmière de formation a suivi des cours dans une école d’herboristerie sur Ath pour creuser le sujet et pouvoir exploiter au maximum tout le potentiel des plantes.

«Pour moi, c’est un retour en arrière. Les plantes peuvent tout à fait soigner et guérir les petits maux, comme un rhum, des nausées, un mal de gorge, etc. Comme faisaient nos grands-mères à l’époque ». Avec ses formations, Marie-Emmanuelle a pu apprendre comment planter, cultiver, cueillir et exploiter les plantes. Un travail qui lui a permis il y a un an de cultiver ses premières plantations. Et grâce à ses premières récoltes, elle a élaboré ses tisanes. «Je fais des mélanges pour arriver à un résultat précis. J’en mets plusieurs à chaque fois. Une pour le goût, une qui donne du volume et une ou deux en fonction des vertus dont on a besoin. Elle doit être bonne et belle ». Les tisanes sont vendues en boîte par 30 grammes. Il y a plusieurs variétés: pour dormir, digérer, se détoxifier, être boosté, etc. Exemple: «Lundi matin» sert à donner un petit coup de baguette magique pour les matins difficiles. «123 sommeil» pour la magie du doux sommeil. «L’équilibre» pour retrouver une belle alchimie dans nos vies mouvementées. «Ciel ma bedaine» pour le calme dans le ventre. Ou encore «L’hiver est là» qui est un remède en cas de coup de froid. Des dizaines de plantes sont cultivées par la jeune femme, des plus classiques aux plus originales. «Je cultive la camomille, par exemple, le bleuet, l’ortie, la sauge, le pavot de Californie, etc. En tout je peux proposer 13 tisanes. J’étudie mon prochain plan de culture pour avoir des nouveautés ».

Nos pensées sauvages Rue du Buisson 6 Œudeghien

www.lebuisson.be