Horticulteur de formation, Bruno Deman a choisi une autre orientation professionnelle. Lors de ses temps libres, il aimait cultiver les légumes et a développé cette activité.

Son épouse Sabine s’y est mise aussi et c’est ainsi qu’est né «Le Pot’Agé». «Je cultivais plusieurs centaines de salades que nous donnions. Nous avons eu l’idée de les vendre et d’ouvrir aux clients. Le mardi et le jeudi (de 17 h à 19 h) et le samedi (de 9 h à 12 h). Nous restons souples dans les horaires et les clients nous sonnent s’ils ne savent pas se libérer durant les heures d’ouverture». Le couple s’est spécialisé dans les chicons, les salades, les choux-fleurs, les tomates, les fraises et un peu les pommes de terre. L’hiver, ils ajoutent les chrysanthèmes. «Tout est cultivé dans les règles de l’art sans pesticides, juste à l’huile de coude. Les derniers chicons seront disponibles jusqu’à fin mars. Ensuite, ce seront les salades et les choux-fleurs. À partir de juin, place aux fraises pendant environ un mois. Pour cette denrée fragile, nous ouvrons tous les jours et fournissons sur commande uniquement. Nous récoltons tous les matins dès 5 h 30. Viennent ensuite les tomates, quelques courgettes, des poivrons de juillet à septembre. Nous attaquons notre 4e saison de travail et certains clients nous sont fidèles depuis le début de l’activité. Des clients de passage repassent parfois après leur travail, c’est vraiment très varié. Pour la Toussaint, notre vente de chrysanthèmes connaît un beau succès et nous mettons sur pied des portes ouvertes avec beaucoup de convivialité». Un projet va bientôt voir le jour: «Je vais planter des vignes car le terrain est parfait et c’est quelque chose que j’ai envie d’expérimenter. Il faudra bien deux ans pour récolter les premières grappes».

Le Pot’Agé Rue du Joncquoy, 15 à Bury 0473 83 84 52.