HERSTAL

Cyber attaque à la Clinique André Renard: une perte de 300.000 euros

Cyber attaque à la Clinique André Renard: une perte de 300.000 euros

Photo d’illustration Reporters/EUREKA

Le coût total de la cyber attaque dont a été victime le 11 mars dernier la Clinique André Renard de Herstal est estimé à quelque 300.000 euros a fait savoir vendredi la direction de l’institution hospitalière liégeoise, qui avait vu 70 de ses 120 serveurs cryptés et 100 millions de fichiers infectés en seulement 5 heures de temps.

Dans la nuit du 10 au 11 mars, un virus de type ransomware/cryptolocker a été introduit sur une des machines de la clinique via un fichier dénommé DEL32.EXE. Il s’est rapidement propagé à une série d’autres postes fonctionnant avec Windows. Les cybercriminels, originaires des pays de l’Est, réclamaient 5.000 euros par serveur infecté.

Le plan PUH avait été rapidement déclenché afin de sécuriser le système d’information, de garantir la pérennité des soins et de prioriser les actions permettant de revenir au plus vite à une situation normale. Si la Clinique a tourné au ralenti durant 24 heures, les urgences ont quant à elles été fermées durant trois jours. Le plan PUH a été levé au terme d’une semaine.

Aujourd’hui, plus de trois semaines après cette attaque, les machines ont été nettoyées et remise une à une en service. «Aucune donnée critique liée au patient ou au personnel n’a quitté la Clinique. Les back-up complets ont permis à chacun de récupérer l’entièreté de ses données», assure la direction. 90% des applications sont désormais rétablies. Certaines lenteurs sont cependant encore observées. Cette rapide remise en fonction a été facilitée par l’intervention de fournisseurs extérieurs.

Cette attaque semble être jusqu’alors la plus importante et la plus massive menée dans le secteur des soins de santé en Belgique, a souligné la direction qui s’excuse encore pour les désagréments causés aux patients et qui félicite par ailleurs le personnel pour sa réactivité et son professionnalisme durant la crise.