HUY

Chat battu à mort: la pétition de Logan récolte déjà plus de 40 000 signatures

Mercredi, un chat est mort sous les coups de son maître, à Huy. Logan, 18 ans, a lancé une pétition de déjà… 22 600 signataires.

Cette tragique histoire de maltraitance animale a ému toute la toile, mercredi (voir notre édition d’hier). Rue Vankeerberghen à Huy, un chat a été battu par son propriétaire avant d’être jeté dehors et de se laisser mourir sous une voiture. Dénoncé par des témoins, l’homme a été interpellé par la police. Ces faits cruels ont aussi interpellé le jeune Logan Putzeyse, 18 ans, de Flémalle. Il est déjà très impliqué dans la défense de la cause animale et il a décidé de se retrousser les manches. «Je me suis dit que cette fois, il fallait réagir. Tout le monde se souvient du chien Bruni (NDLR: un labrador squelettique retrouvé à Huy, en 2017) dont le propriétaire n’a finalement pas été inquiété. Il y a trop de dossiers de maltraitance classés sans suite. Je ne pouvais pas rester les bras croisés.»

+ À lire | Il frappe son chat à mort puis est interpellé par la police

Le jeune homme a ainsi lancé une pétition en ligne en vue d’interpeller la Région wallonne et Carlo Di Antonio, en charge du bien-être animal, exigeant une poursuite judiciaire et des sanctions suffisantes pour l’auteur. «Le nouveau code du bien-être animal insiste encore davantage sur la gravité de la maltraitance et la sévérité des peines encourues. Là, clairement, il faut montrer l’exemple. On est à l’approche des élections: que les politiques se mouillent, sortent du bois. Je ne peux imaginer que ce coupable ne soit poursuivi!»

Sa pétition a déjà récolté plus de 40 000 signatures. «Je n’imaginais pas une telle ampleur. Je l’ai mise en ligne mercredi soir et en une journée à peine, j’ai dépassé les 22 000 signatures». Elle va continuer à tourner sur les réseaux sociaux, jusqu’à samedi soir. «Et puis je l’enverrai au ministre, avec une lettre d’explication, d’indignation.» En espérant obtenir des promesses ou des actions concrètes.

Logan s’investit depuis de longues années en faveur des animaux. Il a fondé le groupe «Générosités pour les sans voix» qui récolte des fonds et de la nourriture pour les animaux abandonnés. «Nous les offrons à des refuges, comme Animal sans Toi… t à Viemme (Faimes). Lors de notre dernière récolte, on a eu 1 tonnes de nourriture et 400€ de dons. C’est un beau réseau de solidarité.» Logan, qui souhaite se lancer dans des études de vétérinaire, est aussi bénévole à la SPA de Liège et chez Poils et Moustaches, une ASBL qui stérilise les chats errants. Et chez lui, il a recueilli des poules d’élevage et des lapins… Une chose est certaine: il ne lâchera pas le morceau, «jusqu’à ce que je reçoive une réponse du ministre ou que le dossier bouge».