POLITIQUE

Une fumée blanche à Grâce-Hollogne? Un troisième pacte de majorité a été déposé

Une fumée blanche à Grâce-Hollogne? Un troisième pacte de majorité a été déposé

Maurice Mottard a déposé pour la troisième fois depuis le résultat des élections en octobre 2018 un pacte de majorité. BELGA

Le bourgmestre sortant, Maurice Mottard, a déposé un troisième pacte de majorité ce mardi. S’il sera analysé lors du prochain conseil communal en mai, la tension n’est toujours pas retombée entre Maurice Mottard et l’opposition de Manuel Dony. Aura-t-on enfin un accord, après plusieurs mois de guéguerre?

Rebondissement au sein de la politique de Grâce-Hollogne, toujours sans pacte de majorité depuis les dernières élections communalesen octobre dernier. Maurice Mottard (PS), bourgmestre de la commune depuis 24 ans, a déposé ce mardi un troisième pacte de majorité, selon nos confrères de Sudpresse. Ce pacte sera voté début mai, au prochain conseil communal.

La troisième édition de cet accord a été déposée dans la foulée de l’annonce d’Agnès Calande (rcGH) (voir ci-dessous) , lundi, de quitter la majorité de Maurice Mottard. Elle sera remplacée par Guisseppe Cassaro, un socialiste fidèle à Maurice Mottard, ce qui ne plaît évidemment pas à l’opposition de Manuel Dony (PS). Ce dernier aurait menacé d’introduire un recours devant le conseil d’État. Son argument? Le siège devrait revenir à un membre de la liste rcGH, et non à un candidat désigné par la majorité.

L’arrivée d’un conseiller PS supplémentaire permet au parti socialiste d’avoir 17 candidats au conseil communal, ce qui renforce la majorité de Maurice Mottard. Son «clan» dispose désormais de neuf membres contre huit pour son rival Manuel Dony. À part l’intégration de Guisseppe Cassaro, le pacte ne présente aucune modification. Il associe toujours son clan PS au MR, à Ecolo et au Rassemblement citoyen Grâce-Hollogne (rcGH).

Maurice Mottard sera bourgmestre tandis qu’Angela Quaranta, l’actuelle bourgmestre faisant fonction, sera première échevine. L’écologiste Salvatore Falcone sera échevin et la présidence du CPAS reviendra à la libérale Sandra Belhocine. Vinciane Pirmolin (rcGH) obtiendra la présidence du conseil communal.

Une guéguerre qui dure depuis des mois

Pourquoi existe-t-il un conflit entre Maurice Mottard et Manuel Dony alors qu’ils sont tous les deux membres du parti socialiste? Il est clair que le torchon brûle entre les deux hommes depuis plusieurs mois. En octobre dernier, à la sortie des urnes, le bourgmestre sortant a décidé de faire alliance avec le MR, Écolo, et le Rassemblement Citoyen Grâce-Hollogne (rcGH) dans le but de composer une majorité. Une telle alliance à permis d’éjecter Manuel Dony et ses partisans dans l’opposition.

Pas du goût de l’ancien échevin, qui a répliqué en introduisant une réclamation contre les dépenses électorales de Maurice Mottard. Des accusations qui ont ensuite été jugées non fondées. Par la suite, une démission d’un élu PTB, la perte du siège de Céline Dolsek (PTB) et la peine de prison de Laurent Ponthir (MR) ont mis des bâtons dans les roues de la majorité. Résultats des courses? Le pacte de majorité proposé par Maurice Mottard est déjà à sa troisième édition.

Pour rappel, Maurice Mottard, grand vainqueur des élections communales, avait remporté plus de 1700 voix. Son rival, Manuel Dony, avait quant-à-lui obtenu le deuxième meilleur score.

Y-aura-t-il une fumée blanche, synonyme d’accord à Grâce-Hollogne? Verdict dans les prochains jours.

A situation exceptionnelle, solution exceptionnelle…

Le départ de Céline Dolsek, élue PBT, qui avait perdu son siège pour non-domiciliation au sein de la commune, a permis à un suppléant de la liste RCHH de siéger. Et c’est Agnès Calande qui devait prendre cette place. Ce lundi, elle aurait dû prêter serment comme conseillère mais on l’a lu cela n’a pas été fait car elle a décidé de démissionner de son poste.

«Lorsque je me suis présentée pour un troisième mandat, il était clair que je n’irais pas au bout des 6 ans. Mon objectif était de faire campagne en duo avec un jeune de la commune, histoire de lui mettre le pied à l’étrier. »

Une belle initiative mais qui n’a pu se concrétiser et c’est pourquoi elle a préféré céder sa place ce lundi à Guisseppe Cassaro, un socialiste fidèle à Maurice Mottard. Un jeu de chaise musicale qui permet au clan Mottard de se retrouver majoritaire (9) face au clan Dony (8).

«Mon objectif était de sortir la commune de cette crise qui n’en finit plus depuis des mois. Les citoyens de Grâce-Hollogne ne méritent pas ça et les employés de la commune non plus. Il y a des contrats importants à signer. Bien sûr en me présentant aux élections je n’imaginais pas céder ma place à un socialiste mais à situation exceptionnelle, solution exceptionnelle….»

Agnès Calande ne compte pas se reposer pour autant. Comme elle l’a fait lors de ses 2 mandats de conseillère communale, elle continuera à s’investir et à être le relais des habitants de Grâce-Hollogne et plus particulièrement de ceux d’Horion-Hozémont. Elle sera la représentante du RCGH au Conseil de l’aide sociale. Elle veillera tout particulièrement à faire aboutir une des propositions prioritaires du programme électoral: créer un lieu où jeunes et moins jeunes pourraient se retrouver, se détendre et échanger dans un espace convivial, au lieu-dit «ancienne gare du tram», rue de la Station à Horion-Hozémont. La mobilité et l’entretien des sentiers de promenades feront également partie de ses priorités.

M.-A.P.