MOBILITÉ

L’usage du vélo toujours très marginal à Mons-Borinage

L’usage du vélo toujours très marginal à Mons-Borinage

Illustration – En stagnation ou en diminution: les vélos n’ont toujours pas percé dans le Cœur du Hainaut. La faute à des infrastructures inadaptées? BELGA

Le SPF Mobilité vient de publier son diagnostic sur les habitudes des Belges sur le chemin du travail. Les chiffres confirment qu’en Wallonie, le «tout à la bagnole» prévaut. Des cyclistes montois appellent à une grande journée du vélo le 9 mai.

Le diagnostic fédéral sur les déplacements domicile-travailest une étude piquante pour la Wallonie. Publiée il y a deux semaines, celle-ci analyse les habitudes de locomotion des Belges pour se rendre à leur lieu de travail de 2005 à 2017.

De prime abord, ses résultats sont encourageants, le SPF Mobilité soulignant que «la petite reine séduit de plus en plus.» 17% des Flamands vont au travail à vélo et à Bruxelles, si la part modale du vélo n’est que de 4,4%, son usage a plus que triplé depuis 2005, le phénomène s’accélérant depuis trois ans. Et en Wallonie? Et bien c’est la cata.

En effet, les cyclistes restent extrêmement minoritaires: 1,6% des Wallons seulement prennent leur vélo pour aller travailler. Malgré ce chiffre ridicule, l’usage du vélo augmente de 25% par rapport à 2005, signe que l’on démarre de très très loin.

Le Hainaut décroche

Mais toute la Wallonie n’avance pas dans le même sens. Dans le Hainaut, on a même tendance à descendre la pente au lieu de la monter. Dans toute la province, l’usage du vélo a stagné, voire a diminué. La stagnation s’observe dans l’arrondissement de Mons-Borinage et la diminution dans celui de Soignies. Bref, on est encore bien loin de la Flandre où le vélo est devenu le deuxième moyen de transport derrière la voiture.

Voiture qui a vu son usage augmenter de 5 à 20% pour les déplacements domicile-travail depuis 2005 dans les communes boraines et de 1 à 5% dans les communes de l’arrondissement de Soignies. On ne s’étonne plus de l’engorgement croissant des axes régionaux et des centres-villes aux heures de pointe. Notons que le vélo n’est pas le seul à être en perte de vitesse puisque l’on constate aussi une diminution de l’usage du train, de 20% et plus dans l’arrondissement de Mons-Borinage.

L’usage du vélo toujours très marginal à Mons-Borinage
Le Hainaut est la seule province belge où l’usage du vélo stagne ou diminue. Alors que la province est la plus peuplée de Wallonie. SPF Mobilité

À Mons, le groupe d’activistes des Cyclistes Gonflés à bloc pour l’action a fait ces comptes: à ce train-là, il faudra 616 ans à la Région wallonne pour être au niveau de la Flandre en matière de mobilité douce. C’est pourquoi les associations de promotion du vélo s’associent pour mettre sur pied la journée «Tous à vélo».

Se remettre en selle

Prévue le 15 mai à l’origine, cette journée a été avancée d’une semaine, au jeudi 9 mai, pour coïncider avec la prochaine marche pour le climat version montoise qui démarrera à 13 h de la gare.

Une journée qui a pour objectif de remettre en selle les Montois pour se rendre au travail ou à l’école et qui doit démontrer l’ampleur des améliorations à apporter pour avoir un réseau cyclable qui incite réellement à enfourcher un vélo au quotidien.

Pour encourager les Montois à participer à cette opération, les organisateurs renseigneront des itinéraires futés (lorsqu’ils existent) reliant les villages montois au centre-ville, pour éviter les endroits dangereux.

Ils favoriseront aussi la constitution de groupes pour les parcourir, en compagnie de quelques cyclistes affûtés. De quoi donner quelques trucs pour inciter à poursuivre l’action de pédaler quotidiennement, ou presque.

Enfin dans le cadre de l’action, un «bureau des promesses électorales» sera installé sur la Grand-Place de Mons pour permettre cette fois aux citoyens de faire des promesses aux candidats aux élections. Comme de surveiller de près la politique cyclable et climatique des candidats élus par exemple.

Les porteurs de la manifestation organisent une réunion générale ce mercredi 3 avril 2019 à 19 h 30 au La du Hautbois, 13 rue du Hautbois à Mons. Pour tout renseignement, vous pouvez vous adresser à tousaveloamons@gmail.com.

L’usage du vélo toujours très marginal à Mons-Borinage
SPF Mobilité