WAVRE

Des «micros-éoliennes» au conseil communal wavrien

Des «micros-éoliennes» au conseil communal wavrien

L’entreprise Mic-Eole va installer ses «micros-éoliennes» au conseil communal de Wavre. ÉdA – 40310162749

Le conseil communal de Wavre a décidé de lutter contre le réchauffement climatique avec des «micros-éoliennes».

À Wavre, on a bien saisi l’importance de lutter contre le réchauffement climatique. Les conseillers communaux, touchés par la manifestation des étudiants organisée il y a dix jours, n’ont pas traîné à prendre des mesures très concrètes pour réduire leur empreinte carbone.

La mesure la plus marquante sera sans conteste l’introduction du «micro-éolienne» au conseil communal. Désormais, lorsque les conseillers ou les membres du collège s’exprimeront, ils utiliseront un «micro-éolienne» qui, bien sûr, amplifiera le son mais utilisera aussi le vent généré par le conseiller pour le transformer en énergie verte.

Mais les «micros-éoliennes» ont bien failli ne jamais atterrir sur la table du conseil. Les conseillers de la majorité s’y sont, dans un premier temps, opposés. «Il n’est pas question de laisser l’opposition devenir les champions du climat. Pourquoi, sous prétexte que nous ne disons jamais rien au conseil, nous ne pourrions pas, nous aussi, produire de l’énergie verte? Et pourquoi, d’ailleurs, devrait-on appeler cela de l’énergie verte», demande un conseiller de la majorité.

Du coup, il a été décidé d’installer des pédaliers au pied des conseillers de la majorité. Les conseillers pourront désormais pédaler pour créer de l’électricité. Là aussi, la solution trouvée à susciter le débat. «Ça me semble tout à fait inéquitable d’équiper seulement les conseillers de la majorité, s’est emporté un chef de groupe. Je comprends bien votre logique: vous voulez passer pour les champions de la lutte contre le réchauffement climatique. Mais pourquoi ne l’avez-vous pas fait plus tôt?»

«Comment saura-t-on qui est le champion de la lutte contre le climat, alors?»

Du coup, la bourgmestre a assuré que tous les conseillers auront leur pédalier. «Comment saura-t-on qui est le champion de la lutte contre le climat, alors?» a demandé un conseiller, avant de s’excuser de son lapsus malheureux et de préciser qu’il était «pour le climat, comme tout le monde».

Pour régler ce problème, des panneaux lumineux seront installés derrière chaque conseiller pour indiquer leur production d’électricité. «A priori, ces panneaux ne devraient pas consommer beaucoup plus que l’électricité produite», a estimé l’échevine de l’énergie.

 

+ MISE À JOUR | Il s'agissait bien évidemment d'un poisson d'avril. Tour d'horizon des blagues médiatiques du jour en cliquant ici