FOOTBALL

Le leader genkois ne fait qu’une bouchée d’Anderlecht

Auteur d’une solide performance, le Racing Genk a surclassé des Anderlechtois peu inspirés lors de la première journée des play-off 1 (3-0).

Genk a conforté son statut de leader samedi soir en s’imposant de manière autoritaire (3-0) face à Anderlecht à l’occasion de la première journée des playoffs 1. En perte de vitesse en fin de phase classique, les Limbourgeois ont retrouvé le beau jeu qui a caractérisé leur première partie de saison. Ils conservent ainsi cinq longueurs d’avance sur le Standard, 2e avec 30 points, alors que Bruges (3e, 28 points) devra s’imposer contre Gand dimanche s’il veut rester à quatre points du leader.

Devant son public, l’équipe de Philippe Clément a parfaitement entamé la rencontre avec des occasions à la pelle dans la première demi-heure qui ont logiquement mené au but de Joakim Maehle (32e). Un but marqué avec la complicité du gardien mauve Didillon – auteur d’une mauvaise relance – et par le manque de réactivité de l’arrière-garde bruxelloise. Genk aurait pu assommer Anderlecht dans la foulée avec un contre conclu par Samatta qui s’est écrasé sur le poteau (33e).

Dangereux à deux reprises en première période, avec Kara et Bolasie, les Mauves ont tenté de repartir du bon pied après la pause. Ils ont toutefois dû courber l’échine face à la fluidité du jeu limbourgeois. Le Japonais Junya Ito, déroutant jusque là, a une nouvelle fois dupé les défenseurs anderlechtois avant de lâcher une frappe enroulée dans la lucarne d’un impuissant Didillon (55e). Les troupes de Fred Rutten se sont logiquement ruées en avant pour redresser la barre, mais n’ont récolté qu’une frappe sur le poteau de Yari Verschaeren (66e).

Confortablement disposés devant leur défense pour attendre les offensives anderlechtoises, les joueurs de Genk ont joué le contre lors de la dernière demi-heure. Une tactique qui leur a permis de planter un troisième but entre les jambes de Didillon via Joseph Paintsil (79e).

Dominé, Anderlecht a pris un gros coup sur la tête ce samedi. Il a surtout perdu une grosse occasion de se relancer dans la course au titre. Les Mauves occupent la 4e place avec 26 points et comptent 9 longueurs de retard sur Genk.

Les compositions