LIERNEUX

Interdiction du plastique: «On ne peut pas ne pas suivre le mouvement»

Interdiction du plastique: «On ne peut pas ne pas suivre le mouvement»

MartinW – stock.adobe.com

Point abordé jeudi soir au conseil communal de Lierneux, l’usage des plastiques non réutilisables et le caractère néfaste de cette utilisation sur le territoire de la commune.

Le conseiller de la majorité et Président du CPAS Laurent Lambotte explique que de nombreuses communes votent cette motion de suppression du plastique. Il propose alors de les supprimer pendant les manifestations et de sensibiliser, notamment le secteur Horeca.

«C’est une avancée positive et on ne peut pas ne pas suivre le mouvement», dit-il. Le conseiller de la minorité Fabrice Léonard affirme quant à lui être déçu de ne pas valoriser ce qui a été fait avant dans ce sens, durant sa législature. Il ajoute: «Par contre, en ce qui concerne les repas à domicile, cela équivaut à 690 barquettes jetables. Il faudrait envisager de changer ça et l’ajouter à une prochaine modification budgétaire».

L’autre conseiller de la minorité Vincent Peiffer se dit quant à lui étonné. «Il y a une incohérence avec le précédent point qui vient d’être voté, à savoir l’adhésion au marché de l’AIVE pour la collecte sélective en porte-à-porte des déchets ménagers. On ramasse nos déchets avec des sachets en plastique. N’y a-t-il pas moyen de mettre en place un système de ramassage avec des duo bac ou des conteneurs à puces?». Le bourgmestre André Samray se dit lui réticent face au duo bac: «Il faut les ranger, si on les nettoie mal, ça sent. Je m’inquiète pour les personnes âgées et ceux qui habitent en appartement».

Mais Vincent Peiffer ajoute qu’il faut bien trouver une solution et qu’il faut des avancées. Tous autour de la table semblent d’accord pour exprimer leurs inquiétudes auprès de l’intercommunale, qui n’a pas assez l’esprit ouvert selon eux. En attendant de trouver une solution pour le ramassage des déchets, le point est voté à l’unanimité.