MOLENBEEK

EN IMAGES | Sur le canal, la vieille passerelle Gosselies a laissé place à une nouvelle structure motorisée

La mise en service définitive est prévue fin mai.ÉdA Mathieu Golinvaux

Le canal bruxellois est enjambé depuis ce matin par une nouvelle passerelle. Elle permettra de relier à nouveau les rues de la Princesse et Gosselies, à Molenbeek-Saint-Jean.

Le manège est impressionnant ce matin au bout de la rue de Gosselies. Deux énormes grues ont été installées de par et d’autres du canal. C’est vers huit heures que la passerelle est arrivée par bateau, dans une volonté de limiter le trafic en camion, puis assemblée sur place à l’aide de grues.

Construite pendant la seconde guerre mondiale, l’ancienne passerelle avait pour but de créer un accès entre le centre de la ville et la zone industrielle de Molenbeek-Saint-Jean. Elle était, à l’époque, l’un des premières applications de la technique du béton précontraint en Belgique.

La nouvelle passerelle, désormais en métal, sera également une première en Belgique. Le pont fixe avec escalier est en effet remplacé par une passerelle variable en hauteur. En position basse, le pont se trouvera au niveau de la rue. Quand un bateau devra passer, un mécanisme poussera le pont jusqu’à la hauteur désirée, mais la passerelle restera accessible aux piétons grâce à un système d’escaliers escamotables, comparables à des escalators.

«Le caractère novateur de cette passerelle, c’est qu’elle permet aux piétons et aux cyclistes de passer qu’elle soit en position haute ou en position basse», explique Camille Thiry, porte-parole de Bruxelles-Mobilité.

Pour l’aspect électromécanique qui permet de faire monter ou descendre la passerelle, de nombreux tests sont prévus. La mise en service définitive est prévue fin mai.