SANTÉ

VIDÉO | Le tabac, c’est tabou, même dans les stades de football

La Fondation contre le cancer et le Fanclub 1895 ont mis en place une campagne de sensibilisation à l’égard des supporters des Diables rouges. Des bénévoles ont traqué les fumeurs dans le stade Roi Baudouin lors de Belgique-Russie.

Depuis 2017, toutes les rencontres des équipes nationales belges se jouent dans des «stades sans tabac». L’Union Belge et le Fanclub 1895, le plus important groupe de supporters belges, ont signé une charte en ce sens avec la Fondation contre le cancer. Le Belgian Football Centre, qui est fréquenté autant par les Hazard, Meunier, Courtois et autres Diables rouges que par des jeunes footballeurs en devenir, est devenu une zone sans tabac.

Jeudi dernier, à l’occasion de Belgique-Russie, des ambassadeurs «stade sans tabac» ont mis en pratique la formation qu’ils ont reçue à l’Union Belge. L’idée: approcher positivement les fumeurs dans le stade pour leur demander d’éteindre leur cigarette, pourtant strictement interdite dans l’enceinte du stade Roi Baudouin.

Les supporters clope au bec, c’est de plus en plus rare

Depuis quelques années, les instances du football se rebiffent contre le tabac dans les stades. En Belgique, il est, par exemple, interdit de fumer à Bruges ou Anderlecht. En Europe, les Socios ne peuvent plus fumer dans le Camp Nou de Barcelone depuis 2012.

La dernière Coupe du monde en Russie s’est, elle aussi, déroulée dans un environnement sans tabac.